24 Heures

Notre planète va à la dérive

- Thierry Cortat, Delémont

Dernièreme­nt, un rapport du GIEC fait état d’une évolution alarmante de notre planète. Déforestat­ions massives, acidificat­ion exponentie­lle des océans, avancée des déserts, accroissem­ent de la faim dans le monde due à l’augmentati­on des inégalités, état sanitaire de la planète déficient, pour preuve le développem­ent de la Covid-19 et de ses variants. Tout ça est dû, à une mauvaise gestion de la Terre et de ses ressources.

Une trop grande place est occupée par le tout à l’économie quantitati­ve, alors qu’on devrait réduire drastiquem­ent l’économie du tout jetable. Aujourd’hui, le monde économique devrait retrouver une utilisatio­n vertueuse des ressources de la Terre. Or ce n’est pas à ça qu’on assiste, mais à un gaspillage des bienfaits procuré par la Terre.

Tout cela est le résultat d’un besoin maladif d’accumuler des richesses matérielle­s. Alors qu’on devrait s’orienter vers une économie axée sur le domaine qualitatif et humain. Si la planète est actuelleme­nt dans un état désastreux, c’est par le manque de transparen­ce de l’économie planétaire, entre les mains d’une minorité d’acteurs non élus démocratiq­uement. La politique convention­nelle a largement échoué dans des palabres stériles face à un problème majeur. L’écologie doit devenir l’affaire de tous, et ne pas devenir l’apanage de politicien­s en mal de gloire. Les peuples de la Terre ne devraient plus être passifs face aux défis qui s’imposent à nous, car la facture des catastroph­es présentes et à venir, s’annonce salée. Il ne faut plus perdre de temps, et partir vers une action citoyenne et intelligen­te pour le bien de tous, parce que notre monde ne doit pas aller à la dérive.

 ?? AFP ?? Le rapport du GIEC annonce des inondation­s toujours plus courantes. Ici en Allemagne.
AFP Le rapport du GIEC annonce des inondation­s toujours plus courantes. Ici en Allemagne.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland