24 Heures

Protection des crues et nouvelle plage à Morges

Aménagemen­ts Les autorités souhaitent sécuriser et renaturer la Morges, rivière qui traverse la ville. Un réaménagem­ent des rives du lac est également prévu.

- Raphaël Cand

«Quand on voit à quel point un petit cours d’eau peut entrer en furie, dévaster un village et engendrer des millions de francs de dégâts, comme cela s’est produit en juin à Cressier, on se doit, en tant qu’autorités, de trouver des solutions pour éviter de tels drames», déclare Jean-Jacques Aubert, municipal morgien responsabl­e des infrastruc­tures et de la gestion urbaine.

Prévenir les inondation­s

Fort de ce constat, l’Exécutif souhaite réaliser des mesures de protection contre les crues de la Morges. Une volonté qui devrait notamment se traduire par la pose de plusieurs herses dans la partie de la rivière se situant dans les environs de la patinoire. Des installati­ons qui serviront à retenir les bois charriés par le cours d’eau et qui peuvent potentiell­ement obstruer l’écoulement sous les ponts et les passerelle­s en zone urbaine, avec pour conséquenc­e une aggravatio­n du risque d’inondation.

C’est toutefois dans sa partie aval que le visage de la Morges va principale­ment changer. Entre le pont Dufour – dont la reconstruc­tion est envisagée – et le lac, le cours d’eau sera renaturé. «Les aménagemen­ts devront permettre un développem­ent de la faune et de la flore, mais également un meilleur écoulement, indique Jean-Jacques Aubert.

Nous allons constituer un lit mineur en creusant dans la partie centrale afin d’améliorer le débit. Des emmarcheme­nts permettant d’avoir un contact avec l’eau seront aménagés.»

«Quand on voit les dégâts que peut causer un petit cours d’eau en furie, on se doit d’anticiper.»

Jean-Jacques Aubert, municipal morgien

Sont aussi prévus l’installati­on d’une rampe à poissons, un étang et le remplaceme­nt de la passerelle arquée. À l’embouchure, un élargissem­ent de la rive droite est projeté. «Le belvédère restera, mais la digue sera remplacée par une passerelle sur pilotis. Quant à la plage de la Cure d’Air, elle fera partie intégrante du futur delta.»

Une vraie plage

Et ce n’est pas tout. La demande de crédit d’étude de 350’000 francs qui sera déposée mercredi au Conseil communal concerne aussi le réaménagem­ent des rives du lac dans le secteur du parc des Sports. Une nouvelle plage pourrait voir le jour entre la piscine et le port du Petit-Bois. Elle serait reliée à la Cure d’Air par un chemin piétonnier qui passerait entre la piscine et le Léman. «C’est un beau projet qui est dans l’air du temps», conclut Jean-Jacques Aubert.

 ??  ?? La partie aval de la Morges va principale­ment changer.
La partie aval de la Morges va principale­ment changer.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland