24 Heures

Belinda Bencic a eu son test et verra les quarts de finale

La Saint-Galloise a survécu à son duel avec la Polonaise Iga Swiatek (7-6 6-3) en 8es de finale de l’US Open.

- Jérémy Santallo

Avec Iga Swiatek, 8e joueuse mondiale et lauréate de Roland-Garros l’année dernière, l’heure du premier test avait sonné hier à l’US Open pour Belinda Bencic (12e). Programmée pour la quatrième fois dans le Louis Armstrong Stadium, à 11 heures à New York, la Saint-Galloise de 24 ans, qui s’était littéralem­ent baladée lors de ses trois premiers tours, a été plus que servie…

Jeu de relance très agressif

Il fallait bien tendre l’oreille dès les premiers échanges. Le son de la balle à l’impact dans la raquette de la championne olympique était déjà d’une grande pureté. Dans la lignée du tennis qu’elle a produit depuis le début du Grand Chelem américain, la Suissesse a tout de suite mis Swiatek – qui a voulu servir la première – sous pression avec son jeu de relance très agressif.

Breakée d’entrée, la Polonaise de 20 ans a vécu l’enfer au service lors du 1er set. Sans cesse poussée à égalité, elle a eu le mérite de s’accrocher jusqu’à 5-4. Menée 0-30 après un coup droit trop long en bout de course, Bencic a été chercher une première fois ses pieds avec ses mains, gênée par son bas du dos. Quatre points plus tard, elle concédait le break sur une double faute…

Un tie-break de 23 minutes

C’était un petit événement, «BB» venait de lâcher son service pour la troisième fois seulement en une semaine à Flushing Meadows. La native de Flawil ne s’est toutefois pas désunie et a ensuite sauvé une balle de set à 5-6, avant d’en sauver trois autres dans un tie-break surréalist­e qu’elle remportait – bien aidée par les courses hasardeuse­s de Swiatek vers le filet – 1412 après… 23 minutes!

Longue de 1 h 24, la première manche avait été éreintante pour les organismes. La deuxième le fut moins puisque Belinda Bencic l’a pliée en une grosse demi-heure, non sans se mettre quelques baffes. «Dans un tie-break, il faut un peu de chance. Je suis vraiment contente de l’avoir gagné, sans quoi cela serait devenu difficile. Cela m’a permis de démarrer le 2e set plus relâchée, a-t-elle réagi. Je ne suis pas vraiment satisfaite de la manière dont j’ai joué aujourd’hui (ndlr: lundi) mais c’est une chose que je peux améliorer pour la suite.»

La suite, c’est demain. La demi-finaliste de l’édition 2019 retrouvera la Britanniqu­e Emma Raducanu (150e) en quarts de finale. Pas de quoi l’effrayer après avoir passé le test Swiatek avec succès.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland