Une réus­site ra­re­ment in­di­vi­duelle

Bilan - - Décryptage -

C’est la 3e édi­tion de notre opé­ra­tion dont le but est de mettre en va­leur le par­cours et la réus­site d’une cen­taine (très exac­te­ment 108 en comp­tant les fiches liant plu­sieurs per­son­na­li­tés) de jeunes âgés de 21 à 39 ans. Nous les avons re­grou­pés en cinq ca­té­go­ries: les ser­vices, le di­gi­tal, la tech­no­lo­gie, le sport, et les hé­ri­tiers. Re­le­vons que, vo­lon­tai­re­ment, nous ne pré­sen­tons «que»

16 hé­ri­tiers, prin­ci­pa­le­ment ceux qui ont lan­cé quelque chose eux-mêmes. Si­non, dans l’ab­so­lu, nous pour­rions consa­crer nos 100 por­traits à de jeunes hé­ri­tiers… Inin­té­res­sant. A l’in­verse, les 92 autres ne doivent leur réus­site qu’à eux-mêmes, que ce soit grâce à leur gé­nie, leur créa­ti­vi­té, leur com­ba­ti­vi­té ou leur ta­lent.

Avec cette 3e édi­tion, nous avons 20 nou­veaux noms alors qu’un nombre à peu près iden­tique en sortent, prin­ci­pa­le­ment parce qu’ils ont at­teint les 40 ans. C’est le cas, par exemple, du Ro­mand Cy­ril Ha­li­fi, qui vient de cé­der sa prin­ci­pale so­cié­té, Glass­con­cept (lire nos pages top se­cret). Par­mi les en­trants, cer­tains sont dé­jà des stars, tel le foot­bal­leur Gra­nit Xha­ka, 25 ans, qui évo­lue dans l’in­croyable cham­pion­nat bri­tan­nique sous les cou­leurs d’Ar­se­nal. Se­lon cer­taines sources, il per­ce­vrait un sa­laire de 150 000 francs par se­maine. Autre nom connu: Pascal Meyer, 38 ans, fon­da­teur de la pla­te­forme de l’e-com­merce Qo­Qa. Difficile de ne pas le mettre dans ce pa­nel… En ef­fet, rap­pe­lons que Qo­Qa dis­pose dé­sor­mais d’une clien­tèle de quelque 500 000 uti­li­sa­teurs ac­tifs et réa­lise un chiffre d’af­faires d’en­vi­ron 70 mil­lions de francs. Autre Ro­mand qui a ma­gni­fi- que­ment réus­si, Mi­chael La­hya­ni, 38 ans aus­si. Ce Ge­ne­vois s’est ins­tal­lé il y a plus de dix ans dans les Emi­rats arabes unis où il a créé un site in­ter­net qui est de­ve­nu le lea­der des pe­tites an­nonces im­mo­bi­lières au Moyen-Orient. Un fonds d’in­ves­tis­se­ment a éva­lué sa so­cié­té à en­vi­ron 200 mil­lions de francs. Par­mi les autres en­trées de Ro­mands, Bi­lan a dé­ci­dé de pré­sen­ter deux amis, par­fois as­so­ciés, Max-Her­vé George, 29 ans, et By­ron Ba­cioc­chi, 30 ans. Le pre­mier a réa­li­sé un pe­tit pa­lace à Gs­taad (BE), l’Ul­ti­ma, et sou­haite ré­ci­di­ver no­tam­ment à CransMon­ta­na (VS). Le se­cond s’est fait con­naître grâce à son centre i-Life à Etoy (VD). Leurs pro­jets re­posent tou­te­fois sur d’im­por­tants em­prunts ban­caires. L’ave­nir nous di­ra s’ils ren­con­tre­ront le succès es­comp­té.

Bonne lec­ture!

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.