N’OU­BLIEZ PAS LES DÉDUCTIONS FIS­CALES

Bilan - - Patrimoine -

IM­PO­SI­TION Les contri­buables hel­vé­tiques sont te­nus de faire ap­pa­raître dans leur dé­cla­ra­tion d’im­pôt la to­ta­li­té de leurs re­ve­nus et de leur for­tune en Suisse et à l’étran­ger. De­puis l’in­tro­duc­tion de l’échange au­to­ma­tique d’in­for­ma­tions ban­caires entre la Suisse et les pays de l’Union eu­ro­péenne au dé­but de cette an­née, cette obli­ga­tion est gé­né­ra­le­ment res­pec­tée et les biens si­tués à l’étran­ger sont im­po­sés par l’Etat concer­né. En Suisse, les élé­ments de source étran­gère sont exemp­tés d’im­pôt mais pris en compte pour dé­ter­mi­ner le taux de l’im­pôt sur la for­tune et le re­ve­nu, in­dique sur son site in­ter­net la so­cié­té fi­du­ciaire De­pi­gest. D’où l’im­por­tance de n’omettre au­cune des déductions pré­vues par la loi. Dans l’en­semble des can­tons, les frais d’en­tre­tien et de ré­no­va­tion peuvent être dé­duits et, même chez cer­tains, de ma­nière illi­mi­tée. En outre, les dettes sont re­con­nues au même titre que pour des biens si­tués en Suisse. En fai­sant bais­ser l’as­siette fis­cale, ces élé­ments peuvent per­mettre de ré­duire de ma­nière non né­gli­geable le taux de l’im­pôt sur le re­ve­nu.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.