La bi­blio­thèque

An­cien pré­sident de Mé­de­cins sans fron­tières, Ro­ny Brauman scrute les in­ter­ven­tions mi­li­taires dé­ci­dées sous cou­vert de mo­tifs hu­ma­ni­taires. Etaient-elles tou­jours jus­ti­fiées?

Bilan - - Sommaire - XA­VIER CO­LIN

Les guerres hu­ma­ni­taires sont-elles toutes justes? Du reste, quelle est la dé­fi­ni­tion – et le but – d’une guerre hu­ma­ni­taire? En fin connais­seur et pra­ti­cien du monde hu­ma­ni­taire, ayant, entre autres fonc­tions, di­ri­gé Mé­de­cins sans fron­tières (MSF), Ro­ny Brauman veut al­ler jus­qu’au bout de ce questionnement: sous pré­texte de be­soins hu­ma­ni­taires ur­gents, nous a-t-on conduits, avec ou sans notre as­sen­ti­ment, à des guerres proches ou loin­taines qui ne se jus­ti­fiaient pas, ou pas en­core, voire pas du tout?

Exemples à l’ap­pui: l’in­ter­ven­tion en Li­bye était lé­gale, puisque dé­ci­dée par l’ins­tance su­prême onu­sienne; était-elle pour au­tant lé­gi­time, au re­gard de ce que la suite des évé­ne­ments nous a ré­vé­lé? A l’in­verse, les opé­ra­tions au Ko­so­vo n’étaient pas lé­gales, au ni­veau du droit in­ter­na­tio­nal; n’étaient-elles pour­tant pas lé­gi­times, au vu des réelles at­teintes aux droits de l’homme en­re­gis­trées sur le ter­rain?

Et Ro­ny Brauman d’in­sis­ter sur cette in­ter­ven­tion en Li­bye, ba­sée, se­lon lui, sur «le grand men­songe fon­da­teur», qui nous fai­sait croire que le co­lo­nel Kadha­fi al­lait mas­sa­crer sa propre po­pu­la­tion. Des chars en route vers Ben­gha­zi, constate l’au­teur, il n’y en eut point. En re­vanche, dans le cours de la ré­so­lu­tion 1973 de l’ONU, rap­pelle-t-il, il était fait men­tion de ten­ta­tives de mé­dia­tion. On ne vit ni la mé­dia­tion ni même la ten­ta­tive. Quant à l’éli­mi­na­tion du dic­ta­teur, voire au chan­ge­ment de ré­gime, la ré­so­lu­tion n’en fai­sait au­cu­ne­ment men­tion.

«Un Etat ou un groupe d’Etat peuvent-ils s’éri­ger en ins­tance mo­rale uni­ver­selle?», in­ter­roge l’an­cien pa­tron de MSF. Par les temps géo­po­li­tiques qui courent, la ques­tion est per­ti­nente.

Et la So­ma­lie? En voi­là, une belle «guerre hu­ma­ni­taire», la pre­mière du genre, c’était au dé­but des an­nées 1990. Quel était donc le men­songe fon­da­teur de ce grand dé­bar­que­ment po­li­ti­co-mi­li­ta­ro-mé­dia­tique? De la fa­mine sé­vis­sait, c’est vrai, dans le pays. Des conflits ar­més in­ternes, c’est exact, se dé­ve­lop­paient. De l’aide in­ter­na­tio­nale en nour­ri­ture, c’est in­du­bi­table, était l’ob­jet de pillages. Mais c’est une ex­tra­po­la­tion hâ­tive, exa­gé­rée et cou­pable (y com­pris de la part de l’ONU) qui conduit à per­sua­der le monde en­tier que «toute une gé­né­ra­tion de jeunes So­ma­liens al­lait dis­pa­raître si au­cune in­ter­ven­tion hu­ma­ni­taire ma­jeure n’était dé­ci­dée et conduite en ur­gence». On connaît la triste et mor­telle conclu­sion de cet épi­sode so­ma­lien.

Mo­ti­va­tions géo­po­li­tiques

«Guerres hu­ma­ni­taires en Af­gha­nis­tan et en Irak?» Ne nous y trom­pons pas, in­siste l’au­teur qui re­lève les men­songes et l’in­tox qui vont de pair avec toute rhé­to­rique guer­rière. «Voi­là deux guerres de ci­vi­li­sa­tion, ex­plique Ro­ny Brauman. On est pas­sés de la lutte (jus­ti­fiée) contre des bases d’Al-Qai­da à des dé­ploie­ments in­ter­na­tio­naux (sus­pects) ayant des vues, des moyens et des ac­tions de type géo­po­li­tique ré­pon­dant à ces nou­veaux concepts tels que peace-buil­ding, na­tion ou state buil­ding.» Rien à voir avec une jus­ti­fi­ca­tion re­le­vant de l’hu­ma­ni­taire.

Conclu­sion de l’au­teur, qui met un point d’hon­neur à cri­ti­quer «cette ob­ses­sion oc­ci­den­tale d’im­po­ser par la force les va­leurs dé­mo­cra­tiques», une guerre n’est juste que si l’on a ac­ti­ve­ment ten­té de l’évi­ter, si la cause est jus­ti­fiable et si l’ob­jec­tif est cer­nable et at­tei­gnable.

RO­NY BRAUMAN IN­SISTE SUR L’IN­TER­VEN­TION EN LI­BYE, BA­SÉE, SE­LON LUI, SUR UN «GRAND MEN­SONGE FON­DA­TEUR»

«Guerres hu­ma­ni­taires? Men­songes et in­tox», Ro­ny Brauman, Edi­tions Tex­tuel, jan­vier 2018, 128 p.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.