A Ge­nève, la mé­ta­mor­phose des bords du lac

Après dix an­nées d’études et de concer­ta­tion, une nou­velle plage pu­blique sort en­fin des eaux. Un chan­tier en­vi­ron­ne­men­tal ma­jeur, ga­ran­ti 100% lo­cal, sans sable im­por­té.

Bilan - - Sommaire - PAR CA­THE­RINE NIVEZ

LE BOUT DU LAC au­ra at­ten­du long­temps pour mo­di­fier son ac­cès à l’eau, mais voi­là un dé­noue­ment spec­ta­cu­laire qui de­vrait être du­rable: bien­tôt 400 mètres de plage et de parc pu­blic s’ou­vri­ront au pu­blic avec un nou­veau port, un res­tau­rant aux­quels s’ajou­te­ront un bâ­ti­ment neuf pour les pê­cheurs, l’ex­ten­sion du port pri­vé de la Nau­tique et une grande digue au nord pour pro­té­ger l’en­semble de la bise.

Le pre­mier chan­tier lé­ma­nique du siècle sort en ce mo­ment des eaux à Ge­nève et im­pres­sionne par sa taille. «C’est ef­fec­ti­ve­ment un pro­jet am­bi­tieux et im­por­tant pour la ville, confirme Franck Pi­doux, chef du pro­jet à l’Etat de Ge­nève. Mais il est en réa­li­té moins im­por­tant no­tam­ment par son bud­get (67 mil­lions de francs fi­nan­cés par l’Etat).»

Si la mé­ta­mor­phose du bord du lac in­ter­pelle le vi­si­teur, c’est d’abord parce qu’ici on cons­truit sur l’eau et sur un ki­lo­mètre de lit­to­ral. Après avoir iso­lé la zone par une bar­rière mé­tal­lique plan­tée sur 16 mètres de pro­fon­deur et vi­dé l’eau conte­nue, la future plage a été remblayée avec 100 000 m3 de moraine. «La moraine, ce sont les dé­pôts ter­reux is­sus de la der­nière gla­cia­tion», ex­plique

Yves Bach, res­pon­sable des tra­vaux au bu­reau d’études EDMS. Et d’où vien­telle? «De la ré­gion genevoise et de ses en­vi­rons, dé­taille en­core l’in­gé­nieur.

Les en­ro­che­ments, ces grands blocs de pierre, pro­viennent des car­rières du Sa­lève et du Bu­gey.»

Pas de scan­dale éco­lo­gique, donc, pour la construc­tion de la future plage de Ge­nève. Qui reste très en de­hors du dé­sastre éco­lo­gique is­su des tra­fics de sable mondiaux. L’ex­plo­sion dé­mo­gra­phique et l’ur­ba­ni­sa­tion ont fait ex­plo­ser la construc­tion des in­fra­struc­tures et des bâ­ti­ments au ni­veau mon­dial. En quelques dé­cen­nies, le sable est de­ve­nu la se­conde res­source na­tu­relle la plus consom­mée au monde juste après l’eau et de­vant le pé- trole. Mais cette res­source très re­cher­chée a at­ti­sé les tra­fics illi­cites dans de nom­breux pays en dé­ve­lop­pe­ment, met­tant en pé­ril leur environnement. A Ge­nève, le pro­jet de la nou­velle plage a dû faire face aux re­cours des as­so­cia­tions de pro­tec­tion de l’environnement comme ce­lui du WWF qui a né­ces­si­té une adap­ta­tion du pro­jet. «Fi­na­le­ment, le temps pas­sé entre la concep­tion et la mise en oeuvre du chan­tier a per­mis la réa­li­sa­tion d’un pro­jet de qua­li­té», es­time en­core Franck Pi­doux.

Ren­dez-vous en 2019

Re­pré­sen­tant une avan­cée sur l’eau de 350 m, le chan­tier «Port et plage pu­blique des Eaux-Vives» épargne une grande par­tie de la sur­face de l’eau en sur­éle­vant la pla­te­forme de ran­ge­ment des dé­ri­veurs. «Cette pla­te­forme est grande comme un ter­rain de football», ex­plique Richard Fu­lop, ar­chi­tecte au sein de l’Ate­lier Des­combes Ram­pi­ni et concep­teur de cette char­pente mé­tal­lique ori­gi­nale dé­jà vi­sible.

Plus au nord, les grues s’ac­tivent au large pour fi­na­li­ser la grande digue qui vien­dra pro­té­ger le fu­tur port pri­vé de la Nau­tique. Ici, Alec Tour­nier, se­cré­taire gé­né­ral de la Nau­tique de­puis seize ans, suit le chan­tier comme son fu­tur nou­veau-né. Le bud­get cô­té port pri­vé at­tein­dra, lui, les 36 mil­lions in­cluant non seule­ment la grande digue, mais aus­si 400 nou­velles places au port ain­si que la construc­tion d’une nou­velle plage en ga­lets, et pri­vée cette fois, ac­ces­sible de­puis Ge­nève-Plage. Ren­dez-vous dès l’été 2019 pour l’ou­ver­ture au pu­blic.

LA FUTURE PLAGE A ÉTÉ REMBLAYÉE AVEC 100 000 M3 DE MORAINE VE­NANT DE LA RÉ­GION GENEVOISE ET DE SES EN­VI­RONS

Le chan­tier re­pré­sente une avan­cée sur l’eau de 350 mètres.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.