Gar­dons nos riches contri­buables!

Bilan - - Décryptage - PAR CHAN­TAL DE SENGER

FIS­CA­LI­TÉ On l’ap­pre­nait der­niè­re­ment dans un ar­ticle du Temps: le can­ton de Ge­nève a en­re­gis­tré 69 dé­parts de gros contri­buables entre 2010 et 2018. Des ci­toyens payant plus d’un mil­lion de francs d’im­pôts par an­née qui ont pré­fé­ré quit­ter la ville du bout du lac pour d’autres can­tons ou d’autres pays fis­ca­le­ment plus clé­ments. Ré­sul­tat: des mil­lions de re­cettes fis­cales en­vo­lés! Rap­pe­lons que les plus for­tu­nés, entre 3000 et 4000 per­sonnes, as­surent 70% des re­cettes fis­cales du can­ton. Mal­heu­reu­se­ment, les par­tis de gauche n’ont tou­jours pas com­pris qu’en fai­sant de Ge­nève un en­fer fis­cal, tout le monde se­ra, en dé­fi­ni­tive, per­dant. Mais des re­proches sont aus­si à faire aux par­tis de droite car peu dé­fendent, au bout du compte, les riches contri­buables.

Ro­nald Za­cha­rias, an­cien dé­pu­té MCG, avait ten­té le coup lors­qu’il était élu, puis avec son as­so­cia­tion «Halte à l’en­fer fis­cal ge­ne­vois» mais, faute de sou­tien, il a je­té l’éponge et s’est exi­lé en Va­lais. Dès lors, qui ose­ra prendre le re­lais au sein de la droite?

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.