La Chine tend la main à l’Eu­rope

Bilan - - Sommaire - PAR AR­NAUD DOTÉZAC

Ima­gi­nons ja­net yel­len, an­cienne gou­ver­neure de la Ré­serve fédérale (Fed), fai­sant le dé­pla­ce­ment jus­qu’à Ge­nève pour nous par­ler de la po­si­tion des EtatsU­nis face aux ten­sions ac­tuelles avec la Chine. Ima­gi­nons que son mes­sage soit dé­li­vré sous forme d’un évé­ne­ment ou­vert à tous les mé­dias et réunis­sant des di­plo­mates et ex­perts in­ter­na­tio­naux de pre­mier plan. La presse s’en se­rait fait sans doute as­sez lar­ge­ment l’écho. Mais au lieu d’une ex-pa­tronne de la Fed, c’est l’an­cien pa­tron de la PBOC (Banque cen­trale chi­noise), le moins connu mais non moins très in­fluent Zhou Xiao­chuan qui fit le dé­pla­ce­ment à Ge­nève, le 19 sep­tembre der­nier, pour une table ronde or­ga­ni­sée par un think tank chi­nois, le CCIEE (Centre chi­nois pour les échanges éco­no­miques in­ter­na­tio­naux), sous les aus­pices du Gra­duate Ins­ti­tute. On en par­la peu. Pour­tant, il ne s’y est pas dit des choses moins im­por­tantes que si les Etats-Unis en avaient pris l’ini­tia­tive.

Le mes­sage dé­li­vré par la bonne di­zaine de hauts re­pré­sen­tants chi­nois pré­sents fut clair: les Eu­ro­péens (y com­pris les Suisses) ont beau­coup plus in­té­rêt à s’as­so­cier au mo­dèle chi­nois qu’à s’ali­gner sur l’hé­gé­mo­nie amé­ri­caine, de­ve­nue trop in­cer­taine et ca­pri­cieuse. Car après la Chine, disent-ils, la pro­chaine cible se­ra l’Eu­rope et ce n’est pas sûr qu’elle y ré­sis­te­ra seule. A elles deux, af­firment-ils, la Chine et l’Eu­rope sont beau­coup plus puis­santes que les Etats-Unis. Vient en­suite le po­ten­tiel d’al­liance avec l’Afrique, fa­ci­li­té no­tam­ment par les nou­velles Routes de la soie (Belt and Road), dont cer­taines y conduisent jus­te­ment, via l’Eu­rope. Un trio qui vien­drait dé­fi­ni­ti­ve­ment à bout de l’hé­gé­mo­nie amé­ri­caine. Telle est l’offre pro­po­sée ve­nant d’une Chine qui re­prend sa place his­to­rique, per­due du temps des guerres de l’opium. Elle mé­rite qu’on la prenne au sé­rieux.

L’en­jeu tech­no­lo­gique

S’agis­sant des griefs de Wa­shing­ton, la ré­ponse chi­noise est à la fois conci­liante sur la forme et les pro­cé­dures de dia­logue et ferme sur ses in­té­rêts et son mo­dèle de dé­ve­lop­pe­ment, y com­pris sous l’angle po­li­tique.

Do­nald Trump lui re­proche en ef­fet d’avoir si­phon­né le tis­su in­dus­triel amé­ri­cain grâce au dum­ping so­cial, aux sub­ven­tions éta­tiques in­di­rectes et à la sous-éva­lua­tion de sa mon­naie, tout en réus­sis­sant le trans­fert for­cé de tech­no­lo­gies le plus mas­sif de l’his­toire, en échange du droit d’ac­cès ré­duit au mar­ché chi­nois. Il en coû­te­rait aux en­tre­prises amé­ri­caines 300 mil­liards de dol­lars par an. On doit y ajou­ter l’ef­fet dé­vas­ta­teur de l’en­trée de la Chine à l’OMC en 2009, qui a creu­sé le dé­fi­cit com­mer­cial Chine-Etats-Unis dans des pro­por­tions abys­sales, le fai­sant pas­ser de 20 mil­liards de dol­lars en 1992 à 375 mil­liards en 2018. A cet égard, la Chine abu­se­rait de son sta­tut de pays en­core

«en dé­ve­lop­pe­ment» à l’OMC, alors qu’il ne cor­res­pon­drait plus à sa réa­li­té de deuxième puis­sance mon­diale. Tout ce­la a sa part de vrai, à quoi on peut ré­pondre que l’Oc­ci­dent a bien pro­fi­té des bas coûts de pro­duc­tion chi­nois pour fi­nan­cer son avance tech­no­lo­gique. Et c’est là que le bât blesse car les dis­tor­sions de concur­rence, dont Wa­shing­ton ac­cuse le plus Pé­kin, touchent pré­ci­sé­ment les hautes tech­no­lo­gies et l’in­no­va­tion, la chasse gar­dée de l’hé­gé­mo­nie amé­ri­caine. Tel est le vé­ri­table en­jeu, da­van­tage qu’une ré­in­dus­tria­li­sa­tion qui pren­dra de toute fa­çon des an­nées.

Pré­sents à Ge­nève fin sep­tembre, une di­zaine de hauts re­pré­sen­tants chi­nois ont cher­ché à convaincre qu’une al­liance per­met­trait de contrer ef­fi­ca­ce­ment l’hé­gé­mo­nie amé­ri­caine. APRÈS LA CHINE, AF­FIRMENT-ILS, LA PRO­CHAINE CIBLE SE­RA L’EU­ROPE ET CE N’EST PAS SÛR QU’ELLE SAU­RA RÉ­SIS­TER SEULE

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.