JA­MAL KHA­SHOG­GI ET LE PRINCE MYS­TÈRE

Bilan - - La Bibliothèque - OLI­VIER GRIVAT

Sor­tir un livre sur le «prince mys­tère de l’Ara­bie» en tom­bant pile sur un évé­ne­ment mon­dial, c’est un coup de chance. Mal­heu­reu­se­ment pour Ch­ris­tine Ockren, l’ou­vrage a bou­clé trop tôt pour par­ler de l’af­faire Kha­shog­gi. La jour­na­liste pa­ri­sienne reste sur une image plus très cré­dible du fils pré­fé­ré du roi Sal­man. Elle dé­peint un «jeune hé­ros bien im­par­fait mais qui n’en est pas moins le seul di­ri­geant du monde arabe à prendre en compte, à sa fa­çon, les at­tentes de la ma­jo­ri­té de sa po­pu­la­tion». Et qui em­pri­sonne à tout-va.

Heu­reu­se­ment, l’ex-pré­sen­ta­trice du 20 heures sait re­tom­ber sur ses pattes. C’est dans les in­ter­views qu’elle aborde le cas MBS sous un jour plus ac­tuel. Et de ti­rer une image plus contras­tée. Con­trai­re­ment à ses frères, il n’a pas fait ses études aux Etats-Unis ou en Gran­deB­re­tagne, mais à Riyad. Il y a étu­dié le droit co­ra­nique. MBS bé­né­fi­cie d’une concen­tra­tion des pou­voirs ex­cep­tion­nelle dans ce sys­tème jus­qu’à pré­sent très opaque où tous les rois se trans­met­taient le «sceptre», de frère en frère. Peut-il avoir ti­ré les fi­celles d’un meurtre pré­mé­di­té sor­dide? «Il a l’in­tel­li­gence ra­pide, une ex­cel­lente mé­moire, au­cune culture et un tem­pé­ra­ment ex­plo­sif, ex­plique une source du livre. Il pique des co­lères ter­ribles… Vous connais­sez son sur­nom? L’ours lâ­ché dans la na­ture…» Il au­rait même sé­ques­tré sa mère pour dis­sua­der son père, le roi, de lui don­ner tant de pou­voir.

In­utile de cher­cher des pré­ci­sions sur Ja­mal Kha­shog­gi dans le livre de Ch­ris­tine Ockrent. Is­su d’une grande fa­mille de Djed­dah – son grand-père était le mé­de­cin per­son­nel du roi Ibn Séoud, le grand-père de MBS –, Ja­mal Kha­shog­gi connais­sait le sys­tème de l’in­té­rieur. Il avait tra­vaillé au coeur de la ma­chine comme di­rec­teur du quo­ti­dien saou­dien El Wa­tan et avait été un proche conseiller de l’un des princes éli­mi­nés par MBS dans sa course au pou­voir, Tur­ki Al-Fay­çal, le pa­tron des ser­vices de ren­sei­gne­ment du­rant vingt-deux ans. Il l’a sui­vi lors­qu’il est de­ve­nu am­bas­sa­deur à Londres, puis à Wa­shing­ton. Le jour­na­liste était aus­si un proche d’Al-Wa­lid, ri­chis­sime prince qui a été le pro­prié­taire de l’Hô­tel des Bergues à Ge­nève et du George-V à Pa­ris, qui se trouve re­te­nu à Riyad. Ja­mal Kha­shog­gi était lui­même un Frère mu­sul­man. Sen­tant le vent ve­nir, il a pré­fé­ré se mettre à l’abri aux Etats-Unis, où il a ob­te­nu une col­la­bo­ra­tion avec le Wa­shing­ton Post. Mais Ja­mal Kha­shog­gi était plus qu’un jour­na­liste. En­fant du sé­rail, il ap­plau­dis­sait les ré­formes du prince MBS, tout en ju­geant ses mé­thodes in­dignes.

Le livre de Ch­ris­tine Ockrent sur MBS, jeune prince hé­ri­tier d’Ara­bie saou­dite, sort de presse en pleine ac­tua­li­té. Mais trop tôt pour évo­quer le meurtre sor­dide du jour­na­liste en Tur­quie.

L’oncle Gats­by

De par son clan, Ja­mal Kha­shog­gi a ap­par­te­nu à d’autres cercles. Mar­chand d’armes de très gros ca­libre, son oncle Ad­nan avait fon­dé des so­cié­tés en Suisse et à Va­duz. Sur­nom­mé Gats­by, il était consi­dé­ré comme l’homme le plus riche du monde avec une for­tune de 4 mil­liards de dol­lars au dé­but des an­nées 1980. Il avait ser­vi d’in­ter­mé­diaire à Fer­di­nand et Imel­da Mar­cos. Son yacht, le Na­bi­la (82 mètres de long), était le plus grand au monde: il a ser­vi dans le film de James Bond Ne­ver Say Ne­ver Again. Après ses dé­boires fi­nan­ciers, il l’a ven­du au sul­tan de Bru­nei. Ad­nan Kha­shog­gi était aus­si l’oncle par al­liance de Do­di Al-Fayed.

On au­rait vou­lu en sa­voir plus sur ce pe­tit monde dans le col­li­ma­teur de MBS. Le livre de Ch­ris­tine Ockrent es­til sor­ti trop tôt?

Ch­ris­tine Ockrent,«Le prince mys­tère de l’Ara­bie: Mo­ham­med ben Sal­man, les mi­rages d’un pou­voir ab­so­lu» Edi­tions Ro­bert Laf­font, oc­tobre 2018, 269 p.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.