LA SUISSE RO­MANDE AU COEUR DE L’IN­NO­VA­TION

Bilan - - Dossier -

E  , il a réa­li­sé le tour du monde aux com­mandes de «So­lar Im­pulse» en al­ter­nance avec Ber­trand Pic­card. Au­jourd’hui, An­dré Bor­sch­berg planche sur la pro­pul­sion élec­trique des avions avec les col­la­bo­ra­teurs de sa so­cié­té H55. Convain­cu qu’il va contri­buer à la trans­for­ma­tion du tran­sport aé­rien, cet in­gé­nieur de Nyon fi­gure par­mi ces Ro­mands in­ven­tant l’ave­nir (lire pages 38 à 43). Au cours de ces vingt der­nières an­nées, la construc­tion d’un éco­sys­tème fa­vo­rable aux bio­techs, aux med­techs, à la mi­cro­tech­nique et aux tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion au­tour de ses hautes écoles et de ses parcs tech­no­lo­giques a per­mis à la Suisse ro­mande qui res­tait dans l’ombre de Zu­rich de de­ve­nir une cham­pionne de la re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment et de l’in­no­va­tion au ni­veau mon­dial. «Nous sommes dans le top 5 en Eu­rope», af­firme Do­mi­nique Fo­ray, ti­tu­laire de la chaire en éco­no­mie et ma­na­ge­ment de l’in­no­va­tion à l’Ecole po­ly­tech­nique fé­dé­rale de Lausanne (EPFL). Dans le seul do­maine des sciences de la vie, on dé­nombre en­vi­ron 500 la­bo­ra­toires de re­cherche (300 dans le do­maine pu­blic et 200 ac­teurs pri­vés se­lon BioAlps) en Suisse oc­ci­den­tale (y com­pris le can­ton de Berne).

Les re­tom­bées de leurs ac­ti­vi­tés sont consi­dé­rables. «La re­con­nais­sance in­ter­na­tio­nale des ins­ti­tuts de re­cherche des hautes écoles consti­tue un atout in­dé­niable pour l’at­trac­ti­vi­té de la Suisse oc­ci­den­tale et un ar­gu­ment de vente im­por­tant pour nos ac­ti­vi­tés de pro­mo­tion éco­no­mique. De­puis quelques an­nées, nous consta­tons qu’elle joue un rôle de plus en plus dé­ci­sif dans l’im­plan­ta­tion d’en­tre­prises étran­gères dans notre ré­gion», af­firme Tho­mas Bohn, di­rec­teur du GGBa (Grea­ter Ge­ne­va Bern Area), or­ga­nisme de pro­mo­tion éco­no­mique de Suisse oc­ci­den­tale.

Et de ci­ter quelques exemples ré­cents. Le groupe bio­phar­ma­ceu­tique amé­ri­cain In­cyte in­ves­tit 100 mil­lions dans la construc­tion d’une usine à Yverdon-lesBains (VD). Il compte pro­fi­ter des com­pé­tences du CHUV et de l’EPFL. Bio­stime, lea­der chi­nois du lait in­fan­tile et des com­plé­ments ali­men­taires, s’est ins­tal­lé au Cam­pus Bio­tech à Ge­nève. Ac­tive dans l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, la so­cié­té iGe­nius a ou­vert un centre de R&D à Sierre (VS). Elle y em­ploie une équipe d’in­gé­nieurs et de dé­ve­lop­peurs afin de pour­suivre l’ex­pan­sion de son pro­duit Crys­tal, un conseiller vir­tuel de don­nées nu­mé­riques.

L’EPFL rayonne

Le vais­seau ami­ral de la re­cherche en Suisse ro­mande, c’est l’EPFL, où une culture de l’en­tre­pre­neu­riat s’est dé­ve­lop­pée par­mi les cher­cheurs. Cette der­nière a per­mis l’éclo­sion de nom­breuses jeunes pousses. Une en­quête pu­bliée par l’EPFL en 2017 montre une aug­men­ta­tion cons­tante des postes de tra­vail créés par les spin-off de l’ins­ti­tu­tion de­puis dix ans: «Les en­tre­prises fon­dées en 2008 em­ploient ac­tuel­le­ment près de 400 per­sonnes, 350 pour celles ini­tiées en 2009 ou en­core une cin­quan­taine pour les jeunes pousses dé­mar­rées en 2016.» Dans le top 100 des meilleures star­tups hel­vé­tiques fi­gurent 27 en­tre­prises ro­mandes, dont la grande ma­jo­ri­té sont is­sues de l’EPFL. Au ni­veau in­ter­na­tio­nal, sa re­nom­mée est in­dis­cu­table. Pour preuve, le taux de suc­cès de ses pos­tu­lants aux bourses ac­cor­dées in­di­vi­duel­le­ment par le Conseil eu­ro­péen de la re­cherche (ERC). Il s’élève à plus de 30% contre 10% en moyenne. Avec 116 cher­cheurs qui ont ob­te­nu des fonds entre 2007 et 2015, l’EPFL se classe au 4e rang des ins­ti­tu­tions d’en­sei­gne­ment su­pé­rieur eu­ro­péennes. Seules trois uni­ver­si­tés bri­tan­niques la de­vancent.

Les can­tons de Ge­nève, Neu­châ­tel, Fri­bourg et du Valais bé­né­fi­cient dé­sor­mais des re­tom­bées de la haute école grâce à l’ou­ver­ture d’an­tennes hors du site d’Ecu­blens. A Sion, la se­conde phase de son im­plan­ta­tion a dé­mar­ré. Bap­ti­sé Ener­gy­po­lis, le cam­pus ac­cueille­ra un nou­veau bâ­ti­ment pour hé­ber­ger le Centre de re­cherche sur les en­vi­ron­ne­ments al­pins et ex­trêmes, alors que le pôle de ré­ha­bi­li­ta­tion et san­té ain­si que ce­lui de la chi­mie verte et de l’éner­gie du fu­tur se­ront ren­for­cés. A Fri­bourg, le centre de re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment consa­cré à l’ha­bi­tat du fu­tur, le smart li­ving lab, dis­po­se­ra dès 2022 d’un bâ­ti­ment ex­pé­ri­men­tal qui per­met­tra la mise en ap­pli­ca­tion de nou­velles tech­no­lo­gies. Il em­ploie­ra 130 cher­cheurs.

Sur les hauts de Lausanne, ce sont les ac­teurs des sciences de la vie qui ac­croî-

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.