POR­TÉ PAR LES NOU­VEAUX MA­GA­SINS

Bilan - - Leaders -

Fon­dé en An­gle­terre en 1964 par Te­rence Conran, Ha­bi­tat ap­par­tient au groupe in­dé­pen­dant Ca­fom. Cet ac­teur fran­çais de l’équi­pe­ment de la mai­son, qui dé­tient éga­le­ment les ma­ga­sins Dar­ty et But, a af­fi­ché un chiffre d’af­faires glo­bal pour l’an­née 2017-2018 de 413,7 mil­lions d’eu­ros. Le pôle Ha­bi­tat a gé­né­ré un chiffre d’af­faires de 109,5 mil­lions d’eu­ros sur le même exer­cice. Une pro­gres­sion de 0,8% sur un an por­tée par les ou­ver­tures de ma­ga­sins en propre en France et en Suisse (Ge­nève en dé­cembre 2017, Zu­rich Dü­ben­dorf fin mars 2018 et Suhr à la fin d’août 2018).

des dif­fi­cul­tés, et pour­tant elle conti­nue d’ou­vrir des ma­ga­sins, comme ce­lui de Ge­nève.

Comment l’ex­pli­quez-vous?

Mont­par­nasse n’est plus un es­pace com­mer­çant comme il l’était il y a une ving­taine d’an­nées. Par contre, nous cher­chons sur la rive gauche de Pa­ris un nou­vel em­pla­ce­ment pour Ha­bi­tat. Ain­si, il s’agit plu­tôt d’une re­lo­ca­li­sa­tion. Mais il est vrai qu’un élé­ment a chan­gé: ce­lui de la taille des ma­ga­sins. Les grands ma­ga­sins his­to­riques, les flag­ships ne sont plus d’ac­tua­li­té. Les clients pré­fèrent des es­paces plus in­times où peuvent être ex­po­sées des sé­lec­tions et des am­biances de de­si­gn. Il s’agi­ra donc de re­di­men­sion­ner cer­tains de nos ma­ga­sins qui oc­cupent en gé­né­ral de très beaux em­pla­ce­ments.

Vous êtes ins­tal­lé à Ge­nève à cô­té de Pfis­ter, In­te­rio, Ikea et Mai­sons du Monde. Ce­la ne fait pas un peu trop d’en­seignes d’ameu­ble­ment réunies au même en­droit?

Quand on s’im­plante dans un nou­vel en­droit, il est tou­jours bien d’avoir comme voi­sins d’autres ac­teurs de notre uni­vers. Ce­la per­met de se faire connaître et d’at­teindre une taille cri­tique d’offres. Lorsque la marque se­ra éta­blie en Suisse ro­mande, nous re­cher­che­rons des em­pla­ce­ments au centre-ville. Ha­bi­tat est un ef­fet une marque ur­baine qui, à l’ins­tar de la mode, parle au client sur une ca­dence sai­son­nière. Etre au centre-ville a donc du sens.

Comment vous dif­fé­ren­cez-vous de vos concur­rents?

Chez Ha­bi­tat, tous les pro­duits sont des­si­nés et tra­vaillés par nos équipes ou par de jeunes de­si­gners avec les­quels nous col­la­bo­rons. Nous es­sayons d’être une pé­pi­nière de ta­lents dans le de­si­gn. Notre but est de rendre nos pro­duits ac­ces­sibles au ni­veau des prix et de leur fonc­tion­na­li­té. Deux va­leurs es­sen­tielles d’Ha­bi­tat sont la qua­li­té et la du­ra­bi­li­té. Nous ven­dons des pro­duits fa­bri­qués avec des ma­tières nobles qui durent.

Quelles se­ront les ha­bi­tudes des consom­ma­teurs à l’ave­nir se­lon vous?

Quand vous in­ves­tis­sez dans votre in­té­rieur, vous avez be­soin d’un contact avec le pro­duit: vé­ri­fier sa cou­leur ou la qua­li­té des ma­tières, le tou­cher, es­sayer son confort et la qua­li­té de son as­sise... Donc je pense que le ma­ga­sin res­te­ra une étape in­con­tour­nable dans notre sec­teur. Dans d’autres, cer­tains ma­ga­sins fer­me­ront pro­ba­ble­ment pour se lan­cer uni­que­ment dans l’e-com­merce.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.