«Un co­ca, de la confi­ture et ça re­part»

Le Matin Dimanche - - BODYBUILDING -

«Ima­gi­nez douze se­maines sans le moindre ap­port en sucre et, tout à coup, un co­ca ou une ga­lette à la confi­ture… L’ex­tase! Après le concours, j’ai eu droit à une se­maine de va­cances et d’écarts. Je n’at­ten­dais que ça. Pour­tant, après trois jours, je vou­lais m’y re­mettre. Ça ne me conve­nait pas. Il faut dire que Sa­pri n’était qu’une étape, qu’une oc­ca­sion de prendre de l’ex­pé­rience sur scène en vue de la vé­ri­table date que j’ai co­chée: celle du 12 sep­tembre à Las Ve­gas, pour le concours de Miss Olym­pia, le must du bo­dy­buil­ding ama­teur. » Le monde pro­fes­sion­nel et ses contrats sou­vent ju­teux outre-at­lan­tique? Ce n’est pas un ob­jec­tif. Ça pa­raît trop loin. Il fau­drait en­chaî­ner plu­sieurs po­diums, voire vic­toires, chez les ama­teurs. En re­vanche, ta­per dans l’oeil de cer­taines marques pour être ame­née à faire de la re­pré­sen­ta­tion pu­bli­ci­taire, no­tam­ment sur les ré­seaux so­ciaux, pour­quoi pas? J’ai dé­jà une bonne base de fol­lo­wers (ndlr: plus de 8800 sur Ins­ta­gram). On ver­ra. Là, tout ce que je sais, c’est que c’est re­par­ti pour des se­maines in­ten­sives jus­qu’à Las Ve­gas. Avec la convic­tion de pou­voir le re­faire, en mieux.»

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.