À l’autre bout du monde, on ferme des plages

Le Matin Dimanche - - SUISSE -

C’était en 2000. Trois ans après s’être noyé dans les eaux gla­ciales de l’at­lan­tique Nord, Leo­nar­do Di­ca­prio pa­tau­geait avec ses com­pères iso­lés du monde sur une île dé­serte et pa­ra­di­siaque dans le film «The Beach». Le long-mé­trage n’a pas connu le suc­cès de «Ti­ta­nic», mais la plage thaï­lan­daise qui a ser­vi de dé­cor est à l’ago­nie. Jus­qu’à 5000 tou­ristes par jour se ren­daient dans le la­gon de cette île, Maya Bay, ces der­nières an­nées. Plas­tiques et dé­chets en tout genre, as­so­ciés aux va-et-vient des ba­teaux, ont dé­truit l’éco­sys­tème. De­puis le 1er juin, son ac­cès est in­ter­dit pour six mois, pour per­mettre à la na­ture de souf­fler.

Une fer­me­ture d’une même du­rée a été dé­ci­dée fin avril par le gou­ver­ne­ment des Phi­lip­pines pour l’île de Bo­ra­cay, de­ve­nue, se­lon le pré­sident, «une fosse sep­tique», en rai­son de l’ex­plo­sion du tou­risme. L’île en­re­gis­trait 500 000 vi­si­teurs en 2006, 2 mil­lions en 2017. Seuls les ha­bi­tants y sont au­to­ri­sés et la po­lice veille au grain.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.