Klopp n’a pas di­gé­ré

Le Matin Dimanche - - MA SEMAINE -

Avant le match ami­cal qui op­po­sait son Li­ver­pool à Man­ches­ter Uni­ted, hier soir à Dé­troit, Jür­gen Klopp a re­lan­cé le dé­bat sur la bles­sure de Mo Sa­lah lors de la der­nière fi­nale de la Ligue des cham­pions. «Vous vou­lez vrai­ment en re­par­ler? Alors pour moi, l’ac­tion (de Ra­mos) est une prise de catch, cruelle et vio­lente», a as­sé­né le tech­ni­cien, vi­si­ble­ment plu­tôt sa­tis­fait de li­vrer le fond de sa pen­sée. «C’était l’his­toire de ce match et Ra­mos a en­suite fait des com­men­taires qui ne m’ont pas plu. Je n’ai pas ai­mé sa ré­ac­tion, en tant qu’être hu­main. À un mo­ment, il faut re­mettre les choses dans leur contexte avec ce joueur. En fi­nale l’an­née der­nière, il avait dé­jà pro­vo­qué l’ex­pul­sion de Cua­dra­do. Avec lui, c’est comme si le monde ac­cep­tait que tous les moyens étaient bons pour ga­gner. Je ne par­ta­ge­rai ja­mais cette vi­sion.» Rien ne vaut une mise au point pour bien com­men­cer la sai­son.

Ed Sykes/reu­ters

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.