Elon Musk, l’épreuve des pion­niers

TECH­NO­LO­GIE Le pa­tron de Tes­la af­fronte la dure réa­li­té de ceux qui veulent al­ler vite et im­po­ser leurs idées avant-gar­distes.

Le Matin Dimanche - - ECONOMIE - Pierre Veya Chef de la ru­brique Éco­no­mie

Il y a du gé­nie chez cet homme et une pré­ten­tion à vaincre les obs­tacles aus­si im­mense que celle d’un cer­tain Ni­ko­la Tes­la, un in­gé­nieur croate à l’ori­gine d’in­ven­tions ré­vo­lu­tion­naires. Ce n’est pas un ha­sard si Elon Musk a don­né son nom à sa voi­ture élec­trique, en hom­mage à l’un des scien­ti­fiques les plus ima­gi­na­tifs et contro­ver­sés de l’his­toire. Car Ni­ko­la Tes­la, qui ai­mait lui aus­si se mettre en scène et pro­vo­quer ses paires, s’est bat­tu contre toutes les idées re­çues. Quand Tho­mas Edi­son réa­lise la pre­mière cen­trale élec­trique à cou­rant conti­nu, Ni­ko­la Tes­la plaide, lui, pour l’adop­tion du cou­rant al­ter­na­tif, mieux ap­pro­prié pour trans­por­ter le cou­rant sur de longues dis­tances. Il se­ra le pre­mier à en­vi­sa­ger une voi­ture élec­trique alors que ses concur­rents ne croient qu’aux ver­tus du mo­teur à com­bus­tion. Bien avant l’heure, il tes­te­ra la trans­mis­sion sans fil (il est con­si­dé­ré comme le père de la té­lé­com­mande) et en­vi­sa­ge­ra d’ali­men­ter en élec­tri­ci­té les fu­sées… Mais rien ne lui fut épar­gné. Pour dis­cré­di­ter le cou­rant al­ter­na­tif, son concur­rent Tho­mas Edi­son par­vient à convaincre les États-unis d’uti­li­ser la chaise élec­trique re­liée au cou­rant al­ter­na­tif, his­toire de dé­mon­trer les dan­gers réels de cette forme d’élec­tri­ci­té. Ni­ko­la Tes­la connaî­tra la gloire et la for­tune, avant de mou­rir seul et qua­si rui­né dans son ap­par­te­ment de New York, en jan­vier 1943.

Sans doute, Elon Musk, le pre­mier à avoir osé for­cer le pas­sage de l’au­to­mo­bile haute de gamme tout élec­trique, me­sure-t-il ces jours à quel point le monde réel peut être cruel avec les pion­niers. Mais à la dif­fé­rence de Ni­ko­la Tes­la, Elon Musk n’est pas un in­ven­teur au sens pre­mier du terme. C’est d’abord un fi­nan­cier, un homme d’af­faires qui sait sur­prendre ses par­ti­sans et dé­sta­bi­li­ser ceux qui pensent qu’il sous-es­time les obs­tacles tech­niques à pro­duire une nou­velle gamme de voi­tures élec­triques. Elon Musk a pous­sé très (trop) loin ses am­bi­tions et doit au­jourd’hui trou­ver une so­lu­tion du­rable pour fi­nan­cer une ex­pan­sion de plus en plus ris­quée. Ni­ko­la Tes­la a triom­phé au plan tech­no­lo­gique mais a échoué com­mer­cia­le­ment, ou­bliant de pro­té­ger ses in­ven­tions. Elon Musk, lui, court l’échec, pour avoir été en avance sur les dé­ve­lop­pe­ments de la voi­ture élec­trique et en par­ti­cu­lier des bat­te­ries. Ses concur­rents se montrent plus pru­dents. Sans doute par conser­va­tisme mais éga­le­ment parce qu’ils semblent dé­jà en­vi­sa­ger une autre so­lu­tion, celle de l’hy­dro­gène, la pile à com­bus­tible. Nul ne sait à ce stade quelle fi­lière l’em­por­te­ra. Peut-être as­sis­te­ra-t-on à une conver­gence tech­no­lo­gique: des voi­tures élec­triques in­cor­po­rant des bat­te­ries mais éga­le­ment une ré­serve d’hy­dro­gène, for­mule idéale pour aug­men­ter l’au­to­no­mie des vé­hi­cules. Tho­mas Edi­son et Ni­ko­la Tes­la se sont af­fron­tés pour im­po­ser cha­cun leur concept. Au­jourd’hui, les deux formes de cou­rant co­ha­bitent et nous avons tous ou­blié cette ba­taille tech­no­lo­gique vio­lente et sou­vent dé­loyale.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.