«Nous ne vou­lons pas construire un châ­teau!»

Le Matin Dimanche - - ACTEURS -

PHI­LIPPE MORARD

Lieu­te­nant-co­lo­nel et vi­ce­com­man­dant de la Garde suisse

Votre ca­serne semble en bon état. Où est le pro­blème?

Les in­fil­tra­tions en sous-sol posent un pro­blème d’hu­mi­di­té. Nous sommes certes tous jeunes, pas per­clus de rhu­ma­tismes et nous pou­vons vivre dans ces condi­tions. Mais il y a aus­si un im­por­tant sou­ci avec un conduit sou­ter­rain ser­vant à éva­cuer les eaux usées. Un orage a créé des en­gor­ge­ments et une deuxième vague tor­ren­tielle a pro­vo­qué l’ef­fon­dre­ment d’une par­tie du conduit, créant un énorme trou sous la ca­serne. Nous avons craint le pire, il a fal­lu in­ter­ve­nir ra­pi­de­ment.

À quoi res­semble la vie des gardes?

On pour­rait qua­li­fier leurs cham- bres de «cel­lules» en rai­son de leur pe­ti­tesse. Au­pa­ra­vant, il n’y avait qu’un pas­sage de deux mètres entre les lits. Ce­la créait une pro­mis­cui­té par­fois dif­fi­cile. En l’an 2000, les chambres ont été ré­amé­na­gées grâce à la construc­tion de mez­za­nines qui ont don­né un peu d’in­ti­mi­té à cha­cun.

Ce pro­jet est éva­lué à 50 mil­lions de francs. C’est énorme.

Certes, ça peut don­ner l’im­pres­sion que nous vou­lons construire un châ­teau et non une ca­serne! Mais il faut consi­dé­rer son vo­lume: 50 000 m3 pour une sur­face au sol de 14 200 m2. Le pro­jet pré­voit des chambres in­di­vi­duelles avec douche et WC et des ap­par­te­ments pour les hommes ma­riés et leur fa­mille. Après cinq ans de ser­vice, le garde âgé de plus de 25 ans peut pré­tendre au mariage. C’est une nou­veau­té de­puis l’an­née der­nière. La fon­da­tion char­gée de trou­ver le fi­nan­ce­ment a-t-elle dé­jà des pistes?

C’est le dé­fi le plus fas­ci­nant pour la fon­da­tion pré­si­dée par l’an­cien pré­sident de la Banque na­tio­nale suisse Jean-pierre Roth. En dé­voi­lant ce pro­jet, il y au­ra peut-être des per­sonnes ou des en­tre­prises qui au­ront en­vie de faire un don. Par­ti­ci­per à l’évo­lu­tion de la Garde suisse, c’est té­moi­gner son ad­mi­ra­tion pour son rôle pres­ti­gieux. Elle compte beau­coup d’ad­mi­ra­teurs en Suisse et dans le monde.

L’italie pour­rait-elle blo­quer le chan­tier si des ves­tiges sont dé­cou­verts?

Étant in­dé­pen­dants de l’italie, nous sommes maîtres chez nous. Et les ar­chi­tectes ont étu­dié la construc­tion de la nou­velle ca­serne sur la sur­face ac­tuelle pro­prié­té de l’état de la Ci­té du Va­ti­can.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.