Ca­landre d’ori­gine

Le Matin Dimanche - - AUTO -

GUERRE Les Willys-over­land ont été com­man­dées dès 1939 par le gou­ver­ne­ment amé­ri­cain. La ver­sion mi­li­taire com­por­tait une ca­landre ou­verte de neuf barres ver­ti­cales. Dès 1945, elles furent ré­duites à sept, comme au­jourd’hui. Le nom Jeep? Plu­sieurs ex­pli­ca­tions existent. Ce pour­rait être la contrac­tion de GP, pour «ge­ne­ral pur­pose ve­hicle» (vé­hi­cule po­ly­va­lent). Ou un per­son­nage de la BD Po­peye, «Eu­gene the Jeep». Ou en­fin, tout ce qui était tes­té par l’ar­mée au­rait été nom­mé Jeep.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.