Li­mi­ter le fruc­tose

Le Matin Dimanche - - BIEN VIVRE -

Pré­sent en pe­tite quan­ti­té dans les fruits, le fruc­tose l’est sur­tout dans le sucre blanc, qui en contient 50%, et dans de nom­breux ali­ments sous forme de «si­rop de glu­cose-fruc­tose». «Contrai­re­ment au glu­cose, le fruc­tose est prin­ci­pa­le­ment mé­ta­bo­li­sé par le foie, où il pro­duit no­tam­ment des acides gras qui vont être sto­ckés, et ain­si po­ten­tiel­le­ment contri­buer à la stéa­tose hé­pa­tique», ex­plique Ké­vin Seys­sel, cher­cheur au dé­par­te­ment de phy­sio­lo­gie de l’uni­ver­si­té de Lau­sanne. Le cher­cheur in­siste ce­pen­dant: «Le phé- no­mène de foie gras ne se pro­duit pas si ap­ports et dé­penses éner­gé­tiques sont équi­li­brés.» Boire du so­da n’est pas re­com­man­dé, mais n’a pas le même im­pact si l’on mange équi­li­bré et que l’on a une ac­ti­vi­té phy­sique ré­gu­lière. «Le sucre ava­lé sous forme li­quide est ce­pen­dant pire que ce­lui pré­sent dans les ali­ments so­lides, pré­cise le cher­cheur. C’est un peu comme si l’or­ga­nisme ne te­nait pas compte de ces ca­lo­ries bues, elles s’ajoutent donc aux autres ap­ports ali­men­taires, et conduisent inexo­ra­ble­ment à un ex­cé­dent.»

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.