Mont­ser­rat Ca­bal­lé, mort d’une voix d’or

OPÉ­RA La so­pra­no es­pa­gnole, dé­cé­dée à l’âge de 85 ans, avait une tech­nique vo­cale tout à fait ex­cep­tion­nelle.

Le Matin Dimanche - - MONDE -

Le timbre, la cou­leur, la tech­nique sur­tout, qui lui per­met­tait tout: la so­pra­no Mont­ser­rat Ca­bal­lé, dé­cé­dée sa­me­di à Bar­ce­lone à l’âge de 85 ans, était l’une des plus belles voix du XXE siècle. À l’op­po­sé du ca­rac­tère tra­gique d’une Cal­las, la so­pra­no ca­ta­lane avait dé­ve­lop­pé une voix d’or qui pa­rais­sait flot­ter dans l’es­pace tant elle était fluide. Ce le­ga­to sou­ve­rain, ces ai­gus stel­laires et sa vir­tuo­si­té im­pec­cable en ont fait une in­ter­prète de ré­fé­rence du bel can­to ita­lien, en par­ti­cu­lier des opé­ras du dé­but du XIXE siècle de Bel­li­ni, Do­ni­zet­ti, Ros­si­ni.

Is­sue d’un mi­lieu très mo­deste, Mont­ser­rat Ca­bal­léa­vait com­men­cé sa car­rière à l’opé­ra de Bâle en 1956 dans «La Bo­hème» de Puc­ci­ni. Six ans plus tard, elle fai­sait ses dé­buts au Li­ceu de Bar­ce­lone, en­ta­mant une longue his­toire d’amour avec le pu­blic de sa ville.

La gloire lui vient en 1965 à New York, dans «Lu­crèce Bor­gia», puis avec «La Tra­via­ta» de Ver­di. Sa «Nor­ma» de Bel­li­ni fait cha­vi­rer la Sca­la de Mi­lan en 1972: le règne de Mont­ser­rat Ca­bal­lé dans ce ré­per­toire se­ra alors in­con­tes­té. Elle a beau­coup chan­té en duo avec la mez­zo Ma­ri­lyn Horne, elle s’est aus­si illus­trée dans le cros­so­ver, en­re­gis­trant no­tam­ment un al­bum avec Fred­die Mer­cu­ry. Elle eut sur le tard des dé­mê­lés fis­caux.

«Je n’ai ja­mais en­ten­du au­cune so­pra­no chan­ter comme Ca­bal­lé», a dé­cla­ré son ami le té­nor es­pa­gnol Jo­sé Car­re­ras, ré­su­mant d’une ph­rase l’hom­mage una­nime que lui a ren­du sa­me­di le monde ly­rique. J.-J.R.

Gé­rard Ju­lien/afp

Mont­ser­rat Ca­bal­lé avait com­men­cé sa car­rière à Bâle.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.