Cy­cliste de la FDJ, cinq par­ti­ci­pa­tions aux Grands Tours

Le Matin Dimanche - - TRIATHLON - Sé­bas­tien Rei­chen­bach,

Da­nie­la Ryf a bou­clé les 180 km de vé­lo à Ha­waii en 4 h 26’07, soit à une moyenne de 40,6 km/h. «Ce n’est pas ra­pide en soi, mais il faut te­nir compte des cir­cons­tances, es­time Sé­bas­tien Rei­chen­bach, ha­bi­tué aux étapes de plus de 180 km sur le Tour de France ou d’ita­lie. Comme il n’y a pas de draf­ting pos­sible en triathlon (phé­no­mène qui consiste à rou­ler der­rière un autre cy­cliste ou un groupe de cy­clistes afin de bé­né­fi­cier de l’as­pi­ra­tion), l’épreuve de vé­lo ne cor­res­pond pas à une course d’étape mais plu­tôt à un long contre-la-montre. En plus, le par­cours amé­ri­cain n’est pas tout plat (ndlr: 1772 m de dé­ni­ve­lé po­si­tif ). Il y a deux ou trois bosses qui cassent le rythme. Gar­der une moyenne de 40 km/h sur un tel tra­cé, c’est as­sez ra­pide. Oui, c’est un bon temps, sans comp­ter que Ryf a dû gé­rer son ef­fort pour se lan­cer en­suite sur le ma­ra­thon.»

Sur son vé­lo, la cham­pionne so­leu­roise n’a pas seule­ment dû uti­li­ser ses jambes; la tête a aus­si tra­vaillé. Car le tra­cé amé­ri­cain em­prunte une au­to­route longue comme un jour sans gain. «C’est triste pour la tête, pense le cy­cliste va­lai­san. Sur­tout à l’al­ler; ça doit être très long.»

Mal­gré tout, Ryf a ex­plo­sé son re­cord de près de trente mi­nutes cette an­née.

«L’amé­lio­rer de fa­çon aus­si im­por­tante, c’est mons­trueux.

C’est un truc de fou», sa­lue

Rei­chen­bach.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.