On mange quoi?

Oui, de la ra­clette!

Le Matin Dimanche - - NUTRITION -

Ah, la ra­clette! Fon­dante, crous­tillante, goû­tue, chez nous on ne s’en lasse pas. Des amis à l’im­pro­viste? Hop, une ra­clette. La flemme de pré­pa­rer un re­pas? Hop, une ra­clo­nette. Mais com­bien ça «pèse» une soi­rée ra­clette?

Sur Twit­ter, le ha­sh­tag #ra­clette fait im­mé­dia­te­ment sou­rire.

GIFS, dé­cla­ra­tion d’amour, hu­mour, sa cote est énorme, même si de nom­breux Twit­tos avouent se sen­tir comme une fe­melle phoque por­tante, échouée sur la ban­quise, après qu’ils en ont abu­sé.

Je par­tage mon en­thou­siasme pour la ra­clette sur notre groupe FB: «Cet été, on a fê­té le ma­riage de nos amis en man­geant des ra­clettes. Cet au­tomne il y a une bat­tle de chas­se­las à Lau­sanne et la Jour­née mon­diale de la ra­clette le 13 dé­cembre. Je l’aime toute simple, avec une pomme de terre, des pe­tits oi­gnons, un cor­ni­chon et du poivre. Et vous?» Mais voi­là que ché­ri s’en mêle sur le groupe et parle de sa ra­clette sa­voyarde: «Vive la ra­clette, fro­mage al­pin par ex­cel­lence, qui réserve quelques fois de très belles sur­prises. Lors de notre der­nière ra­clette par­ty la sa­voyarde a dé­trô­né la va­lai­sanne dans le coeur (et l’es­to­mac) de mes convives (tous hel­vé­tiques je tiens à pré­ci­ser). Je n’en re­viens tou­jours pas.» Sa­cri­lège! Plus per­sonne n’a osé dire quoi que ce soit après ce mes­sage provocateur. Il va fal­loir qu’on parle, il y a des se­crets qui ne doivent ja­mais cir­cu­ler sur les ré­seaux.

Sur Ins­ta­gram, la ra­clette est sy­no­nyme de convi­via­li­té et de plai­sir par­ta­gé. Mais il y a beau­coup trop de re­cettes dé­ri­vées pour moi. Le crois­sant et le bret­zel four­rés à la ra­clette sont too much. J’ar­rête.

Fi­chu pour fi­chu, j’en ra­joute une couche sur notre groupe avec un autre su­jet ta­bou, le bi­lan ca­lo­rique et gras d’une soi­rée ra­clette. «Se­lon va­leurs­nu­tri­tives.ch, 100 g de ra­clette (en­vi­ron 4 tranches ou por­tions) valent 370 ca­lo­ries, dont 25 g de pro­téines et 29 g de li­pides. On ajoute le vin (3 dl de blanc = 210 ca­lo­ries, dont 6 g de sucre), 2 pommes de terre moyennes (300 ca­lo­ries et 50 g de glu­cides), plus quelques cor­ni­chons et autres trucs. Al­lez on ar­ron­dit à 1000 ca­lo­ries pour le tout? Point po­si­tif, comme tous les fro­mages gras, la ra­clette est riche en cal­cium. Pour ceux qui veulent éva­cuer le tout, pré­voyez une bonne heure et de­mie de foo­ting ou de vé­lo. En ver­sion rai­son­nable, man­gez deux tranches de ra­clette avec une seule pomme de terre et juste un verre de vin. Ou du thé.» Je crois que je pré­fère me pas­ser de pomme de terre.

On se re­trouve sur Fa­ce­book.com/ groups/et­si­no­non­man­ge­quoi pour abor­der un autre su­jet: le contrôle de ce qu’on mange. À bien­tôt, votre com­mu­ni­ty ma­na­ger aus­si fan de fon­due, So­phie Evard.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.