Au­to­dé­ter­mi­na­tion: les li­mites du prag­ma­tisme

Le Matin Dimanche - - CHRONIQUES - Fran­çois Schal­ler Conseiller éco­no­mique, jour­na­liste

Au départ, il n’y avait guère de rai­sons d’ap­prou­ver l’ini­tia­tive po­pu­laire pour l’au­to­dé­ter­mi­na­tion. À quoi bon bra­quer tout ce que le monde compte de mo­ra­listes du droit in­ter­na­tio­nal? L’union eu­ro­péenne sur­tout, trop heu­reuse de sai­sir ce nou­veau bâton pour ges­ti­cu­ler et me­na­cer? Il y a des mo­ments où il faut sa­voir dé­fendre ses in­té­rêts en­vers et contre tout. Mais là…

Parce que le conte­nu de cette ini­tia­tive pa­raît tout de même as­sez for­mel. Voyons ce­la: les Cons­ti­tu­tions na­tio­nales se placent au-des­sus du droit in­ter­na­tio­nal à peu près par­tout dans le monde. Les États veillent donc à ne pas si­gner d’ac­cords an­ti­cons­ti­tu­tion­nels. Lorsque leur Consti­tu­tion est mo­di­fiée, ils font en sorte qu’elle res­pecte le droit in­ter­na­tio­nal. Avec quelques ar­ran­ge­ments prag­ma­tiques.

Le pro­blème des Suisses par rap­port à cette rou­tine, c’est évi­dem­ment la dé­mo­cra­tie di­recte. Leur Consti­tu­tion peut par­fois s’en trou­ver mo­di­fiée de ma­nière qua­si dis­cré­tion­naire. Dans quelques cas, le par­le­ment n’ap­plique pas, ou pas com­plè­te­ment des dé­ci­sions po­pu­laires qu’il juge en contra­dic­tion avec cer­tains prin­cipes ou trai­tés dif­fi­ci­le­ment re­né­go­ciables. C’est une autre sorte de prag­ma­tisme. Si l’ini­tia­tive pour l’au­to­dé­ter­mi­na­tion était ac­cep­tée, elle ne se­rait cer­tai­ne­ment pas ap­pli­quée non plus. Et ce se­rait res­sen­ti comme une nou­velle hu­mi­lia­tion pour les droits po­pu­laires. Alors oui, fran­che­ment: à quoi bon?

Et puis la cam­pagne a com­men­cé. Les op­po­sants de tous bords sont mon­tés sur leurs grands che­vaux pour en­ton­ner l’apo­ca­lypse. Comme si des cen­taines de trai­tés al­laient de­voir être dé­non­cés. Comme si l’ini­tia­tive al­lait dé­truire les droits hu­mains et ré­ha­bi­li­ter la tor­ture en Suisse.

Dans le re­gistre es­so­ré de la Suisse ga­gnant 1 franc sur 2 à l’étran­ger, on nous de­mande de croire que les ini­tiants n’ont que faire de l’in­dus­trie qui crée des em­plois. Qu’ils veulent sa­cri­fier 600 ac­cords com­mer­ciaux. Que leur ini­tia­tive me­nace l’économie d’in­cer­ti­tude ma­jeure.

Mais quelle in­cer­ti­tude ma­jeure? Re­gar­dez le monde au­tour de vous. Il n’y a qu’in­cer­ti­tude et in­sta­bi­li­té. Et au­tre­ment ma­jeures. Ce n’est même pas nou­veau. Ces vieilles li­ta­nies dis­til­lant peur et pho­bie de l’iso­le­ment re­viennent sur­tout à pen­ser que la po­li­tique n’a plus au­cun sens. Qu’il faut s’em­pres­ser de dire oui à tout pour ne pas contra­rier ses grands par­te­naires éco­no­miques. Se sou­mettre pour sau­ver l’emploi. Quitte à perdre fi­na­le­ment en sou­ve­rai­ne­té et en pros­pé­ri­té.

La place in­dus­trielle et de ser­vices ne de­vrait pas ou­blier d’où elle vient. Ni ce qu’elle doit à la dé­mo­cra­tie. Une par­tie im­por­tante de ses suc­cès ren­voient à d’heu­reux cli­chés sur l’in­dé­pen­dance et la sta­bi­li­té du pays. In­dé­pen­dance toute re­la­tive bien entendu, mais tan­gible dans des mo­ments cru­ciaux. Le lien avec la sa­gesse et les droits po­pu­laires est vite éta­bli.

Le 25 novembre tombe en ce sens plu­tôt bien: les dé­bats très sui­vis dans le monde sur la mise en oeuvre du Brexit font conti­nuel­le­ment des com­pa­rai­sons avec le cas suisse. Au­tour de la libre cir­cu­la­tion des per­sonnes en par­ti­cu­lier. Ils sont en train de ré­pandre l’image d’une Suisse du­ra­ble­ment in­féo­dée à l’union eu­ro­péenne et à ses er­rances. For­cé­ment re­ten­tis­sante, une vic­toire même mi­cro­sco­pique de l’ini­tia­tive sur l’au­to­dé­ter­mi­na­tion at­ti­re­rait une at­ten­tion nou­velle sur ce que les Suisses veulent au­jourd’hui cor­ri­ger dans leurs re­la­tions avec Bruxelles.

Cette ch­ro­nique est as­su­rée en al­ter­nance par Lio­nel Baier, Claude-in­ga Bar­bey, Ch­ris­tophe Gal­laz, Alain Re­be­tez et Fran­çois Schal­ler

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.