Ma vie dans un cad­die

Zo­ra Grimm: «Mes courses? Du bon pas trop cher»

Le Matin Dimanche - - NUTRITION - NI­CO­LAS POINSOT

Zo­ra Grimm, 50 ans, em­ployée de com­merce, 2 en­fants, au Ma­nor de Bienne (BE).

Quand faites-vous les courses?

J’achète au fur et à me­sure de la se­maine. Ce­la me donne une meilleure flexi­bi­li­té, c’est plus pra­tique que de tout pré­voir.

Avez-vous une liste?

Presque tou­jours. En gé­né­ral, j’ar­rive dans les rayons avec le dé­tail de tout ce que je dois prendre. Évi­dem­ment, je choi­sis aus­si des pro­duits qui ser­vi­ront plus tard dans la se­maine, en fonc­tion des dis­po­ni­bi­li­tés.

Com­bien dé­pen­sez-vous en moyenne? Là, comme ça, c’est dif­fi­cile à dire. En­vi­ron une cen­taine de francs pro­ba­ble­ment.

Ache­tez-vous lo­cal, bio, se­lon le prix? C’est une équa­tion com­plexe à ré­soudre, car je cherche à la base de bons pro­duits, même si le cri­tère du prix a son im­por­tance. Je ne vais en tout cas pas choi­sir les pro­duits qui sont les meilleurs mar­chés, plu­tôt ceux qui de­meurent à un ta­rif rai­son­nable.

La pe­tite fo­lie que vous vous ac­cor­dez?

Il y a tou­jours des tentations, en ef­fet! J’es­saie quand même d’être rai­son­nable mais j’avoue que ce n’est pas tou­jours le cas. On peut vou­loir se re­te­nir, on reste néan­moins des êtres hu­mains. Alors par­fois je craque pour des pe­tites frian­dises, ou bien du cho­co­lat, sur­tout le week-end.

Qui cui­sine à la mai­son?

C’est moi. Je m’oc­cupe éga­le­ment des courses pour l’ali­men­ta­tion. Ce n’est pas que mon homme n’aime pas cui­si­ner, il sait faire s’il faut, mais il ne veut pas trop.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.