C’est la vie

Le Matin Dimanche - - CHRONIQUES - Tho­mas Lü­thi

Sé­pa­ra­tion, ren­contre. Di­vorce – par consen­te­ment mu­tuel ou non –, nou­velles fian­çailles. La vie de pi­lote pro­fes­sion­nel n’est pas très dif­fé­rente de la vie tout court. Et quand ar­rive la fin de la sai­son, la fin d’une aven­ture, on fait de la place dans sa garde-robe pour pou­voir en­suite la gar­nir de nou­velles com­bi­nai­sons.

Je suis tom­bé sous la pluie di­manche der­nier pour ma der­nière course dans la ca­té­go­rie reine, mais je n’ai pas de re­grets, car je re­cher­chais autre chose que ce fa­meux pe­tit point dont tout le monde a par­lé pen­dant l’an­née et que je n’ai fi­na­le­ment pas mar­qué. Ce que nous avons consta­té du­rant la sai­son était juste: nos mo­tos n’étaient pas les plus fa­ciles à com­prendre pour les dé­bu­tants que nous étions, Fran­co Mor­bi­del­li et moi. Et si ce fa­meux 0 qui res­te­ra à tout ja­mais ins­crit à cô­té de ma sai­son 2018 me fait mal au coeur, je sais aus­si que, par­fois, je n’étais pas loin du bon coup. Mais il faut que j’ar­rête de pen­ser Mo­togp, c’est le pas­sé. Le pré­sent, mon fu­tur, c’est ce re­tour en Mo­to2. Un épi­sode com­pli­qué, mais pas­sion­nant de ma vie s’est donc ter­mi­né, le nou­veau a im­mé­dia­te­ment com­men­cé. En re­trou­vant ma nou­velle équipe jeu­di à Je­rez de la Fron­te­ra, je me suis sen­ti bien. J’ai re­trou­vé au­tour de moi le calme et l’or­ga­ni­sa­tion qui me sont né­ces­saires, après quelques épi­sodes par­ti­cu­liers ces deux der­nières an­nées.

On sait que Triumph a rem­pla­cé Hon­da comme four­nis­seur unique des mo­teurs dans notre ca­té­go­rie. Pre­mières im­pres­sions? C’est une très belle mo­to, je suis per­sua­dé qu’elle va nous pro­cu­rer beau­coup de plai­sir, mais nous n’en sommes en­core qu’aux bal­bu­tie­ments. Le mo­teur est plus puis­sant de ce dont je me sou­viens de 2017 et le couple est plus im­por­tant. En re­vanche, quand on est en qua­trième et qu’on ac­cé­lère, ce ne sont pas les mêmes sen­sa­tions qu’avec la Mo­togp!

Ça y est, je recommence à par­ler du pas­sé. Non, Tom, pense au fu­tur! Cette chro­nique est as­su­rée en al­ter­nance par Tha­bo Se­fo­lo­sha,

Ni­no Nie­der­rei­ter, Fan­ny Smith,

Tom Lü­thi et Alex Song

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.