L’élection au 1er tour de Kel­ler-sut­ter se­rait un af­front pour Hans Wi­cki

Le Matin Dimanche - - SUISSE - Keystone

Au par­le­ment, ce n’est pas «Char­lie» que l’on cherche mais «Wi­cki». Alors que tout le monde parle de la grande fa­vo­rite du PLR Ka­rin Kel­ler­sut­ter presque dé­jà conseillère fé­dé­rale, le Nid­wal­dien ne sus­cite qu’un in­té­rêt po­li des mé­dias, quand ils ne l’ignorent pas. Son slo­gan «Rendre pos­sible l’im­pos­sible» risque de faire un flop. Reste que, dans cette cam­pagne, Hans Wi­cki a quelque chose d’hé­roïque. Un peu à la Win­kel­ried, ce sol­dat hel­vé­tique (qui vien­drait du même can­ton que lui) qui – se­lon la lé­gende – se se­rait sa­cri­fié pour of­frir la vic­toire aux siens.

Tout d’abord, le sé­na­teur a eu le cou­rage de se pré­sen­ter face à la fa­vo­rite. Bra­vant les cri­tiques de can­di­dat ali­bi, il a af­fron­té les mé­dias, même s’il ne de­vait s’adres­ser qu’à deux jour­na­listes à sa sor­tie des au­di­tions, quand sa con­cur­rente en avait dix fois plus. Avec un aplomb éton­nant, il a as­su­mé ses la­cunes en fran­çais et af­fir­mé que son seul dé­faut, face à Ka­rin Kel­ler-sut­ter, était de ne pas être une femme. Il a fait sou­rire aus­si, avec son cô­té ma­cho. À la ques­tion de sa­voir ce qu’il pen­sait d’être en­ten­du par Al­liance F, il a ré­pon­du qu’il ado­rait être en­tou­ré de femmes. Ma­laise…

Dé­sor­mais en­vi­sa­gée, une élection de Ka­rin Kel­ler-sut­ter au pre­mier tour se­rait pour lui un af­front cin­glant. On pour­rait alors se de­man­der pour­quoi le PLR l’a lais­sé al­ler au casse-pipe. Dans la lé­gende de Win­kel­ried, il existe une autre va­riante. Le hé­ros n’au­rait pas crié à ses pairs: «Oc­cu­pez-vous de ma femme et de mes en­fants» en se lan­çant sur les lances en­ne­mies pour ou­vrir une brèche, mais: «Quel est le sa­laud qui m’a pous­sé?»

Pas­cal Mo­ra

Ka­rin Kel­ler-sut­ter (PLR/SG)

Hans Wi­cki (PLR/NW).

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.