La boxe vic­time d’un up­per­cut

Le Matin Dimanche - - MA SEMAINE -

Pré­sente au pro­gramme olym­pique de­puis plus de cent ans, la boxe pour­rait être rayée des JO 2020 à To­kyo. Le Co­mi­té in­ter­na­tio­nal olym­pique a an­non­cé ven­dre­di qu’il «ge­lait avec ef­fet im­mé­diat l’or­ga­ni­sa­tion du tour­noi de boxe». Le CIO sou­haite réa­li­ser une en­quête sur la fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale (AIBA) qui pour­rait conduire au re­trait pur et simple de sa re­con­nais­sance. La rai­son? Des «mo­tifs d’in­quié­tude ma­jeure» concer­nant les fi­nances, la gou­ver­nance et l’éthique de l’or­ga­ni­sa­tion. En 2016 dé­jà, à Rio, 36 res­pon­sables et ar­bitres avaient été sus­pen­dus sur fond de ru­meurs de com­bats tru­qués. L’élection de l’homme d’af­faires ouz­bek Ga­fur Ra­khi­mov, dé­but no­vembre, à la tête de L’AIBA, n’a rien fait pour ar­ran­ger les choses. Ce der­nier est ac­cu­sé d’être un «cri­mi­nel ma­jeur» dans son pays par les États-unis. Le coup bas de trop?

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.