Cli­mat: il y a des so­lu­tions!

Le Matin Dimanche - - LA UNE - PIERRE VEYA

La neu­tra­li­té cli­ma­tique est pos­sible en mo­bi­li­sant les nou­velles tech­no­lo­gies qui va­lo­risent le CO2. «Le Ma­tin Di­manche» dé­crit la pa­lette des so­lu­tions qui ar­rivent à ma­tu­ri­té in­dus­trielle. 19 14-19

On re­cycle les mé­taux, les plas­tiques et le pa­pier. Pour­quoi ne le fe­rait-on pas pour le di­oxyde de car­bone (CO2), le prin­ci­pal gaz à ef­fet de serre d’ori­gine hu­maine contri­buant au ré­chauf­fe­ment du cli­mat? La mo­lé­cule de CO2, qui a si mau­vaise ré­pu­ta­tion dans les dé­bats, mé­rite d’être ré­ha­bi­li­tée. Inerte, non toxique à faible concen­tra­tion, in­dis­pen­sable à la crois­sance des plantes, cette mo­lé­cule peut de­ve­nir une res­source pour pro­duire des biens utiles et nous ai­der dans la tran­si­tion éner­gé­tique. En clair, le CO2 ne doit plus être consi­dé­ré comme un simple dé­chet dont il faut à tout prix se dé­bar­ras­ser mais comme un élé­ment cen­tral dans une ap­proche glo­bale de ré­duc­tion de la concen­tra­tion de ce gaz à ef­fet de serre dans l’at­mo­sphère. Dans les pages qui suivent, nous ex­plo­rons les voies qui font du CO2 un al­lié stra­té­gique dans l’une des causes les plus im­por­tantes pour le fu­tur de l’hu­ma­ni­té.

Bien sûr, nul ne re­met en cause la né­ces­si­té de di­mi­nuer les émis­sions de gaz à ef­fet de serre, en par­ti­cu­lier de CO2 d’ici à la fin du siècle. L’ef­fort à ac­com­plir est gi­gan­tesque: ré­duire dras­ti­que­ment les émis­sions de CO2 pour par­ve­nir à une neu­tra­li­té car­bone en 2050, soit à des émis­sions qui ne de­vront pas être su­pé­rieures à ce que les puits na­tu­rels (océans, fo­rêts) et ar­ti­fi­ciels (sto­ckage géo­lo­gique, uti­li­sa­tion dans les pro­duits) peuvent ab­sor­ber. À l’évi­dence, les pro­messes po­li­tiques ac­tuelles de ré­duc­tion n’y suf­fi­ront pas. Il faut en­vi­sa­ger une ap­proche plus ra­di­cale et l’ins­crire dans les pro­ces­sus in­dus­triels. Les énormes flux de CO2 concen­trés éma­nant des in­dus­tries lourdes (ci­men­te­ries, acié­ries, cen­trales ther­miques au char­bon, in­ci­né­ra­teurs, etc.) peuvent être cap­tés et neu­tra­li­sés. Ces re­jets peuvent être in­jec­tés dans des couches géo­lo­giques pro­fondes im­per­méables; ou, op­tion com­plé­men­taire pro­met­teuse, ces mêmes flux de di­oxyde de car­bone peuvent ser­vir à la fa­bri­ca­tion de plas­tiques, de ma­té­riaux de construc­tion ou être com­bi­nés avec l’hy­dro­gène pour pro­duire des car­bu­rants syn­thé­tiques pour l’avia­tion, l’au­to­mo­bile ou le sec­teur ma­ri­time. Un exemple? À Zu­rich, l’équipe de re­cherche du Pr Al­do Stein­feld (EPFZ) a pro­duit les pre­miers ba­rils de ké­ro­sène, ob­te­nus avec de l’éner­gie so­laire et du CO2 re­ti­ré de l’at­mo­sphère. À en croire les cher­cheurs, dans vingt ans à peine, les avions pour­raient vo­ler avec des car­bu­rants neutres pour le cli­mat! Ces tech­no­lo­gies de va­lo­ri­sa­tion du CO2 n’ont rien de fu­tu­riste. Elles sont proches d’une ma­tu­ri­té in­dus­trielle à l’ho­ri­zon d’une ou deux dé­cen­nies. Certes, les coûts de­meurent éle­vés mais tout in­dique qu’ils vont bais­ser. Une étude de la com­mis­sion bri­tan­nique ETC (Ener­gy Tran­si­tions Com­mis­sion), réunis­sant de grands groupes in­dus­triels in­ter­na­tio­naux, chiffre l’en­jeu éco­no­mique. Et sur­prise, il est plu­tôt mo­deste. Ain­si, les coûts de fa­bri­ca­tion d’une bou­teille en plas­tique à par­tir de CO2 re­cy­clé aug­men­te­raient de quelques cen­times seule­ment; l’acier d’une voi­ture de moins de 200 francs.

Cette tran­si­tion, qui vise à cap­ter le di­oxyde de car­bone à par­tir de sources in­dus­trielles ou en le re­ti­rant di­rec­te­ment de l’at­mo­sphère, est à notre por­tée. À condi­tion que l’on crée les condi­tions­cadres né­ces­saires qui trans­forment le CO2 en biens utiles et com­mer­cia­le­ment in­té­res­sants. Long­temps confi­née à des dis­cus­sions d’ex­perts, la cap­ture et l’uti­li­sa­tion du CO2 entre en­fin dans le dé­bat po­li­tique. Un pos­tu­lat, dé­po­sé par la conseillère na­tio­nale Adèle Tho­rens (Verts/vd), de­man­dant au Conseil fé­dé­ral un rap­port sur ces tech­no­lo­gies vient d’être co­si­gné par un groupe élar­gi de par­le­men­taires. C’est une ex­cel­lente nou­velle. La ré­ha­bi­li­ta­tion de l’en­ne­mi du cli­mat, le CO2, peut com­men­cer.

● De l’ha­bi­tat à la mo­bi­li­té: toutes les pistes pour ré­duire l’ef­fet de serre

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.