Don­ner d’une main, re­prendre de l’autre

Le Matin Dimanche - - MA SEMAINE -

Le «Guar­dian» ré­vé­lait en dé­but de se­maine que cer­tains clubs an­glais fai­saient payer les pa­rents des en­fants tout mi­gnons qui donnent la main aux foot­bal­leurs à la sor­tie des vestiaires. En Pre­mier League, West Ham fac­ture ain­si la «pres­ta­tion»

700 livres (880 francs suisses) alors que de grandes équipes comme Ar­se­nal, Chel­sea, Li­ver­pool, Man­ches­ter Ci­ty ou en­core Man­ches­ter Uni­ted ne de­mandent rien.

Et chez nous? Ren­sei­gne­ments pris, il ap­pa­raît que ni le FC Sion ni Ne/xa­max, les deux clubs ro­mands de Su­per League, ne font payer les player es­corts pour avoir le bon­heur de mar­cher sur les traces de leurs idoles. En Va­lais, les bam­bins sont sé­lec­tion­nés soit par­mi les équipes de jeunes du can­ton, soit par concours. À Neu­châ­tel, ils sont re­cru­tés par le par­te­naire mé­dia du club. L’équipe «rouge et noir» met ce­pen­dant un point d’hon­neur à ce que deux en­fants en si­tua­tion de han­di­cap soient sys­té­ma­ti­que­ment convo­qués à chaque ren­contre.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.