La va­riante Fast­back de la i30 N est po­ly­va­lente

La nou­velle ver­sion spor­tive de la Hyun­dai i30 ar­bore un ar­rière fuyant. Elle cor­res­pond aux goûts de nom­breux mar­chés eu­ro­péens. Les Suisses s’y mettent.

Le Matin Dimanche - - AUTO - GIL EGGER, LAS PALMAS (GRAN CANARIA)

On di­rait une «trois vo­lumes», ca­pot-ha­bi­tacle-coffre. La dé­si­gna­tion Fast­back in­dique pour­tant qu’elle a une malle qui n’est pas sé­pa­rée, avec un hayon dont les char­nières sont si­tuées au-des­sus de la glace. Son avant re­prend les codes de sa soeur Hatch­back, une cinq portes à l’ar­rière ver­ti­cal comme il se doit. Toutes deux se par­ta­ge­ront vrai­sem­bla­ble­ment à parts égales les fa­veurs des ama­teurs. Sa lon­gueur su­pé­rieure offre un es­pace de char­ge­ment plus in­té­res­sant. Son poids? Juste douze ki­los de plus, au­tre­ment dit rien. La deuxième Hyun­dai à ar­bo­rer la lettre N des spor­tives de la marque joue sur tous les ta­bleaux. Douce et onc­tueuse au quo­ti­dien, elle fait par­ler la poudre sur cir­cuit.

Les Suisses sont in­cor­ri­gibles

Quelle puis­sance? En Suisse, pas le choix: seul le mo­teur le plus af­fû­té de 275 ch est dis­po­nible. La rai­son est simple: quand un ca­ta­logue pro­pose dif­fé­rents ni­veaux de puis­sance, les clients de notre chère Hel­vé­tie né­gligent sys­té­ma­ti­que­ment le plus bas. Al­lons-y pour le plus gé­né­reux. D’abord, il se ré­vèle très do­cile dans les villes et les vil­lages tra­ver­sés de la Grande Ca­na­rie. La boîte ma­nuelle à six rap­ports, di­recte et pré­cise, pro­fite du couple. Pas be­soin de ré­tro­gra­der sans ar­rêt. En­suite, sur par­cours si­nueux aux flancs des col­lines et des mon­tagnes, il est ai­sé – et ten­tant – de com­men­cer à ti­tiller le couple et la ca­va­le­rie. Pour ce faire, il vaut la peine de tes­ter les dif­fé­rents styles à dis­po­si­tion: Eco, Nor­mal, Sport, N et N Cus­tom. Pour les trois pre­miers, pas be­soin de faire un des­sin, ils s’en­clenchent au moyen d’une touche au vo­lant sous le pouce gauche. Les deux der­niers rendent la voi­ture plus ré­ac­tive et moins contrô­lée, N Cus­tom étant des­ti­né à choi­sir ses ré­glages per­son­nels. Le Pack Per­for­mance com­prend un dif­fé­ren­tiel à glis­se­ment li­mi­té ap­pe­lé N Cor­ner Car­ving Dif­fe­ren­tial. Il aug­mente la mo­tri­ci­té, sur­tout lorsque le conduc­teur ac­cé­lère en vi­rage. Les routes ou­vertes ne sont pas adap­tées pour tes­ter toutes ces pos­si­bi­li­tés. Pas­sons au cir­cuit.

Sur la piste

La piste de Mas­pa­lo­mas compte quelques jo­lis vi­rages et de­mande de l’at­ten­tion: «Ne re­gar­dez pas les avions de l’aé­ro­drome lorsque vous ar­ri­vez de­vant le vi­rage le plus éloi­gné qui pa­raît ano­din, vous ris­quez de fi­nir sur l’aire de dé­col­lage.» Mer­ci du con­seil! La Hyun­dai i30 N Fast­back a un com­por­te­ment très agréable. Pré­vi­sible, elle se plie aux dé­si­rs de son pi­lote, ac­cep­tant des frei­nages très ap­puyés, des chan­ge­ments de cap bru­taux et des le­vers de pied tar­difs. Chaque fois elle s’ins­crit dans la courbe avec pré­ci­sion et en sort plus vite grâce à son dif­fé­ren­tiel élec­tro­nique. La so­no­ri­té fait par­tie du jeu. Elle est soi­gnée, dans l’ha­bi­tacle, pro­cu­rant un gron­de­ment sourd, heu­reu­se­ment pas dé­ran­geant. Pour rendre les ré­tro­gra­dages plus ra­pides, le mo­teur se lance juste au bon ré­gime quand on change de rap­port, presque un «double dé­brayage», qui se fait tout seul.

La lettre N orne aus­si une voi­ture de com­pé­ti­tion. Ga­briele Tar­qui­ni a ga­gné le cham­pion­nat WTCR. Il était pré­sent avec sa ma­chine. Là, c’est une tout autre chan­son. La course exige un dé­pouille­ment to­tal, des sièges durs, des sus­pen­sions ri­gides. Ain­si do­tée, la Hyun­dai offre un fes­ti­val de frei­nages et d’ac­cé­lé­ra­tions su­per­mus­clées. Nous avions rou­lé avec une voi­ture DTM voi­ci quelques an­nées, Ga­briele Tar­qui­ni hoche la tête en sou­riant: «Elles coû­taient quatre fois le prix de celle-ci, nous sommes 40% plus ef­fi­caces et nous avons un seul mo­teur pour toute la sai­son alors qu’on chan­geait à chaque course.» Une évo­lu­tion qui se re­trouve dans la sé­rie: «Les sus­pen­sions ar­rière sont pra­ti­que­ment les mêmes que sur la voi­ture que vous es­sayez.»

Pour­quoi l’ap­pe­ler N?

Pour une fois, une spor­tive ne s’ap­pelle pas «GT quelque chose». Le lo­go N re­pré­sente d’abord une chi­cane, piège ul­time en course. La lettre N fait ré­fé­rence au centre de re­cherche et de dé­ve­lop­pe­ment de la marque si­tué dans le dis­trict de Na­myang, en Co­rée du Sud, où l’idée a vu le jour, et aus­si au Nür­bur­gring, où Hyun­dai a ins­tal­lé son centre d’es­sais. Elle a par­ti­ci­pé aux 24 Heures de ce cir­cuit exi­geant. Et en WRC (World Ral­lye Cham­pion­ship), elle s’est dis­tin­guée avec le pi­lote Thier­ry Neu­ville en se clas­sant deuxième (construc­teur et pi­lote) l’an der­nier.

Pho­tos: G. Egger – Hyun­dai-dr

La Hyun­dai i30 Fast­back N af­fiche 10 cm et 12 kg de plus que la Hatch­back, pour un vo­lume in­té­rieur plus gé­né­reux.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.