Des femmes imams à la conquête du monde

Le Matin Dimanche - - ACTEURS -

Ka­hi­na Bah­loul n’est pas la seule femme – loin s’en faut! – à vou­loir de­ve­nir imam et créer une mos­quée où les croyantes ne se sentent pas mar­gi­na­li­sées. En France, il existe ac­tuel­le­ment un autre pro­jet, dé­fen­du par Eva Ja­na­din et Anne-so­phie Mon­si­nay, pour l’éta­blis­se­ment d’un lieu de culte pro­gres­siste qu’elles ont ap­pe­lé mos­quée Si­morgh. Dans leur cas, elles sou­haitent une mixi­té to­tale dans l’as­sem­blée des croyants.

Bien avant ces Fran­çaises, l’avo­cate ger­ma­no-turque Sey­ran Ateş a inau­gu­ré à Ber­lin en juin 2017 la mos­quée Ibn Ru­shd-goethe (c’est-à-dire Aver­roès-goethe), dans une salle au troi­sième étage d’un bâ­ti­ment ap­par­te­nant à l’église pro­tes­tante Saint-jean, au coeur du quar­tier Moa­bit. Dans ce lieu de culte li­bé­ral, femmes et hommes prient en­semble, sous la di­rec­tion d’un ou d’une imam.

En août 2016, c’est à Co­pen­hague que l’is­la­mo­logue da­noise She­rin Khan­kan, fille d’un ré­fu­gié sy­rien et d’une in­fir­mière fin­lan­daise, a in­au- gu­ré la mos­quée Ma­riam dans un ap­par­te­ment si­tué juste au-des­sus d’un fast-food et dont le bail est pris en charge par «un do­na­teur ano­nyme». Ce lieu de culte est ac­ces­sible à tous, hommes et femmes, sauf le mo­ment de la prière, qui est ré­ser­vé à un pu­blic ex­clu­si­ve­ment fé­mi­nin.

Plus fort en­core, l’an­gle­terre vient de vivre en 2018 l’inau­gu­ra­tion d’une troi­sième mos­quée li­bé­rale, celle de Brad­ford, après celles d’ox­ford en 2008 et de Londres en 2012. Aux États-unis et au Ca­na­da, de telles mos­quées existent de­puis 2005, no­tam­ment sous l’im­pul­sion mi­li­tante d’ami­na Wa­dud, pro­fes­seure d’études is­la­miques de l’uni­ver­si­té du Com­mon­wealth de Vir­gi­nie. Mais en Afrique du Sud, des femmes mènent la prière de­puis 1995. Et des femmes imams, il y en avait dé­jà en Chine au… XIXE siècle!

En Suisse, El­ham Ma­nea, po­li­to­logue hel­vé­ti­co-yé­mé­nite à l’uni­ver­si­té de Zu­rich, pro­non­ça en mai 2016 le ser­mon du ven­dre­di dans la Mai­son des re­li­gions, à Berne, de­vant une toute pe­tite as­sem­blée mixte. Le tol­lé fut im­mé­diat. Pour­tant, se rap­pelle-telle, la prière était mixte en 1970 à la mos­quée de Berne. C’était avant l’ar­ri­vée des fonds saou­diens et de l’in­fluence sa­la­fiste.

Bernd Von Ju­trc­zen­ka/dpa

Sey­ran Ateş à Ber­lin.

Lluis GENE/AFP

Ami­na Wa­dud, aux États-unis.

Jo­na­than Nacks­trand/afp

She­rin Khan­kan, à Co­pen­hague.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.