À Du­baï, Ben­cic a rem­por­té bien plus qu’une fi­nale

Le Matin Dimanche - - MA SEMAINE -

«Une chose est sûre: je re­vien­drai plus forte et plus af­fa­mée.» Be­lin­da Ben­cic a lâ­ché cette phrase sur son lit d’hô­pi­tal juste après son opé­ra­tion du poi­gnet en mai 2017. Cinq mois plus tard, elle se­ra bou­tée hors du top 300 mon­dial. Ce flash-back suf­fit pour prendre toute la me­sure de la vic­toire de la Saint-gal­loise ce sa­me­di au tour­noi de Du­baï. En fi­nale, Be­lin­da Ben­cic a bat­tu la No 4 mon­diale, Pe­tra Kvi­to­va (6-3 1-6 6-2), après 1 h 40’ de com­bat. La Tchèque, fi­na­liste du der­nier Open d’aus­tra­lie, est la qua­trième joueuse du top 10 à fi­gu­rer cette se­maine au ta­bleau de chasse de la Suis­sesse, après Sa­ba­len­ka (WTA 9), Ha­lep (2) et Svi­to­li­na (6). In­sen­sé. Lun­di, elle fi­gu­re­ra au 23e rang grâce à ce cin­quième titre. Une se­maine après Stan Wa­wrin­ka (fi­na­liste à Rot­ter­dam), elle signe son re­tour au pre­mier plan à force de ré­si­lience. Son père, Ivan, sou­vent si ter­rible, n’en re­vient pas sur le cô­té du court. À 21 ans, l’ave­nir semble (à nou­veau) ra­dieux pour l’an­cienne No 6.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.