L’en­quête sur le crash aé­rien va prendre du temps

Le Matin Dimanche - - MONDE -

ÉTHIO­PIE L’en­quête sur les causes du crash d’un Boeing 737 MAX 8 (157 morts) va prendre un temps «consi­dé­rable», a af­fir­mé hier la mi­nistre éthio­pienne des Tran­sports. Les boîtes noires de l’ap­pa­reil ont été en­voyées en France pour être dé­cryp­tées par le Bu­reau d’en­quêtes et d’ana­lyses

(BEA). Les don­nées de celle qui en­re­gistre les con­ver­sa­tions et les bruits d’am­biance dans l’avion ont été ré­cu­pé­rées et re­mises aux en­quê­teurs éthio­piens pré­sents à Pa­ris, a in­di­qué le BEA.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.