Vive le prin­temps?

Le Matin Dimanche - - BIEN VIVRE -

Beau­coup de foo­dis­tas, mais aus­si de nom­breux nu­tri­tion­nistes, es­timent que l’ar­ri­vée du prin­temps est un bon mo­ment pour chan­ger son ré­gime ali­men­taire et al­lé­ger son ap­port nu­tri­tion­nel. Mais Di­mi­trios Sa­ma­ras jette un pe­tit pa­vé dans la mare. En gros, se­lon lui, ces in­jonc­tions sai­son­nières se­raient da­van­tage des ha­bi­tudes his­to­riques et ré­gio­nales qu’un réel be­soin phy­sio­lo­gique. «En Suisse, tra­di­tion­nel­le­ment, on mange plus et plus gras en hi­ver, soi-di­sant pour se pro­té­ger du froid, mais ce­la re­lève sur­tout de la «lé­gende ur­baine», puis­qu’on passe la ma­jeure par­tie de notre temps dans des bu­reaux et des ap­par­te­ments chauf­fés…» Par contre, il ap­plau­dit la ten­dance à vou­loir «ren­ver­ser la va­peur» une fois les beaux jours ar­ri­vés. Même si le com­bo «sa­lade, ver­dure et moins de viande» de­vrait, se­lon lui, être une ha­bi­tude à prendre

365 jours par an. «Pour moi, la dé­tox, c’est tout au long de l’an­née. Pre­nez cette ana­lo­gie: notre corps n’est pas une pou­belle que l’on «vide» une ou deux fois par an. C’est comme si, pour éco­no­mi­ser du temps, on se dou­chait 30 fois du­rant une jour­née dans l’idée qu’il n’y a plus be­soin de le faire le reste du mois!»

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.