Le sur­nom de Me­ghan fâche Har­ry

Le Matin Dimanche - - PEOPLE - CHRISTOPHE PAS­SER

La prin­cesse se­rait dé­tes­tée par son per­son­nel. Elle et Har­ry vont quit­ter Ken­sing­ton, ou sa mé­sen­tente avec Kate, l’épouse de William, fait des gorges chaudes.

Au moins, pen­dant ce temps, on ne parle pas du Brexit. C’est ce qui res­sort des com­men­taires, et pas que dans les ta­bloïds bri­tan­niques, ces der­niers jours: la fonc­tion de di­ver­tis­se­ment de la fa­mille royale d’an­gle­terre est par­fai­te­ment rem­plie par les épi­sodes suc­ces­sifs met­tant en scène Me­ghan Markle, épouse du prince Har­ry. Le couple at­tend un bé­bé an­non­cé pour fin avril.

D’abord, il y a ce sur­nom. Le per­son­nel du pa­lais de Ken­sing­ton lui don­ne­rait ve­ni­meu­se­ment du «Me-gain», en ré­fé­rence à son cô­té «in­té­res­sée». L’his­toire a beau­coup «contra­rié» Har­ry, se­lon le «Sun», ci­tant un chro­ni­queur royal.

En­suite, la ri­va­li­té entre Me­ghan et Kate, l’épouse du prince William, frère d’har­ry, aug­mente. Kate Midd­le­ton est ap­pa­rue il y a quelque temps en pleurs sur une pho­to, après une dis­pute «épou­van­table» avec l’amé­ri­caine. Kate au­rait le sen­ti­ment d’avoir été uti­li­sée par Me­ghan pour ap­pa­raître au pre­mier rang de la scène mo­nar­chique. Quant à Me­ghan, elle se sen­ti­rait «sno­bée» par sa belle-soeur. Vi­ve­ment le dé­mé­na­ge­ment: car les deux couples ne vont plus par­ta­ger long­temps Ken­sing­ton. Me­ghan et Har­ry s’ins­tal­le­ront à Frog­more Es­tate, ma­noir du XVIIE siècle, dix chambres, nur­se­rie, salle de sport, juste à cô­té de Wind­sor. La belle de­meure va être en­tiè­re­ment res­tau­rée, aux frais de l’état. Mais la paix des mé­nages royaux n’a pas de prix.

Sa belle-soeur Kate ou son per­son­nel, l’épouse du prince Har­ry a le don de se mettre à dos son en­tou­rage.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.