«Le do­page, c’est comme quand tu vas faire tes courses au su­per­mar­ché. Une fois les pro­duits ache­tés, tu n’as plus qu’à suivre la re­cette»

Le Matin Dimanche - - CYCLISME -

des piz­zas pour une soi­rée py­ja­ma entre potes. Le ren­dez-vous est pris le len­de­main sur un par­king de la ban­lieue ge­ne­voise. En plein jour, le dea­ler lui donne les «mé­di­ca­ments» en mains propres. «À ce mo­ment-là, j’étais sur­tout ex­ci­té, dans un état d’es­prit dif­fi­ci­le­ment com­pré­hen­sible pour des gens qui n’ont pas vé­cu ça. Enfin, je pou­vais le faire. Je res­sen­tais une sorte de sou­la­ge­ment étrange.»

Au to­tal, Jo­na­than le ver­ra deux fois et paie­ra près de 2000 francs, en cash évi­dem­ment. Pen­dant trois mois, il va se do­per

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.