Carnet de voyage

Le Matin Dimanche - - VOYAGES -

S’IN­FOR­MER

Sur le site de l’of­fice de tourisme, Ecua­dor Tra­vel, très bien con­çu

(Ecua­dor. tra­vel).

Le guide «Lo­ne­ly Pla­net Equa­teur et îles Galá­pa­gos», 2018.

FOR­MA­LI­TÉS

Pas­se­port d’une va­li­di­té d’au moins 6 mois après le re­tour.

MON­NAIE

Le dol­lar amé­ri­cain, qui a rem­pla­cé en 2000 l’an­cienne mon­naie équa­to­rienne (le sucre). 1 USD = 1 CHF env.

Y AL­LER

Air France pro­pose un vol A/R Ge­nève-qui­to via Paris à par­tir de 962 fr. en classe éco (Air­france.ch).

Ibe­ria pro­pose des vols A/R entre Ge­nève et Qui­to, via Ma­drid, dès 1080 fr. en classe éco (Ibe­ria.com).

OR­GA­NI­SER SON VOYAGE

Voya­geurs du Monde pro­pose plu­sieurs sé­jours dans le pays, dont un bap­ti­sé flancs. C’est notre jour de chance: en­tiè­re­ment li­bé­ré de son dra­pé nua­geux, le «Chim­bo» forme une épure qua­si onirique sur la voûte azu­rée.

Nous em­prun­tons l’une des plus hautes routes car­ros­sables du monde, celle qui se hisse jus­qu’au re­fuge Car­rel, à 4800 mètres, au pied du géant. De là, on peut re­joindre, en mar­chant cette fois, le re­fuge Whym­per, si­tué à 5000 mètres, et faire ain­si l’ex­pé­rience de la très haute al­ti­tude. Et quelle ex­pé­rience! On ahane comme un por­te­faix sur ce dé­ni­ve­lé de 200 mètres à peine. Dans l’air ra­ré­fié, chaque pas est dif­fi­cile et les jambes semblent les­tées de plomb, mais quel bon­heur de sen­tir son coeur battre au rythme de l’ef­fort dans ce pay­sage à la fois âpre et se­rein.

Cuen­ca, ca­pi­tale du pa­na­ma

Au bout de cette «ave­nue» my­thique se dé­ploie l’élé­gante Cuen­ca, la troi­sième ville du pays, dont le centre historique est éga­le­ment clas­sé au Pa­tri­moine mon­dial de l’unes­co. Mais n’allez pas la com­pa­rer à Qui­to, vous frois­se­riez les sus­cep­ti­bi­li­tés lo­cales! La ci­té cultive une sin­gu­la­ri­té sour­cilleuse, ali­men­tée par le dy­na­misme de sa scène ar­tis­tique et son ambiance fes­tive et bo­hème. «La si­tua­tion géo­gra­phique en­cla­vée de Cuen­ca l’a long­temps te­nue éloi­gnée des évo­lu­tions qui ont mar­qué le reste du pays. Elle a ain­si dé­ve­lop­pé une iden­ti­té propre», sou­ligne Car­los, un Cuen­ca­no pur jus.

Le sa­viez-vous? C’est à Cuen­ca que l’on fa­brique les pa­na­mas, ces cha­peaux élé­gants et in­dé­mo­dables. Nous dé­cou­vrons les coulisses de la fa­bri­ca­tion de ces chefs-d’oeuvre de paille chez Ho­me­ro Or­te­ga, le plus cé­lèbre cha­pe­lier de la ville qui s’ap­puie sur un sa­voir-faire an­ces­tral. Les pa­na­mas sont tis­sés ar­ti­sa­na­le­ment avec la paille sé­chée four­nie par les feuilles de to­quilla, que l’on dé­coupe en fi­la­ments de plus en plus fins se­lon la qua­li­té re­cher­chée. Les pièces les plus éla­bo­rées se mon­naient plu­sieurs cen­taines d’eu­ros.

Le centre an­cien re­gorge d’édi­fices re­li­gieux épar­gnés par les griffes du temps, dont la mo­nu­men­tale ca­thé­drale de l’im­ma­cu­lée Concep­tion, en­tiè­re­ment réa

Jusque sur les murs, le pa­na­ma fait la fier­té de la ville de Cuen­ca, où ce cha­peau est fa­bri­qué.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.