Trois exemples d’élèves per­tur­ba­teurs

Le Matin Dimanche - - SUISSE -

IL TAPE SA PROF

Dans une ban­lieue po­pu­laire de Ge­nève, cet élève de 5 ans a plu­sieurs fois frap­pé sa maî­tresse et in­sul­té les édu­ca­teurs qui s’oc­cupent de lui. Il ex­plose pé­rio­di­que­ment et ne retient au­cun ap­pren­tis­sage. Il sort de sa classe

MAέTRESSE À BOUT

Dans un quar­tier riche et ar­bo­ri­sé de Ge­nève, un élève de 7 ans met au sup­plice sa maî­tresse par ses crises in­ces­santes, sa vio­lence et ses gros­siè­re­tés. Le placement de l’en­fant en édu­ca­tion spé­cia­li­sée semble im­pos­sible, la di­rec­tion et les

RÉ­TIF À L’AU­TO­RI­TÉ

Dans un vil­lage cos­su de la cam­pagne ge­ne­voise, cet en­fant de 8 ans, me­neur d’un pe­tit groupe d’élèves, a har­ce­lé l’un de ses ca­ma­rades du­rant des mois avec in­sultes, me­naces et coups vio­lents. Il s’est mon­tré to­ta­le­ment in­quand bon lui semble et a même me­na­cé de «porter plainte» contre le per­son­nel char­gé de l’en­ca­drer. Il s’est cal­mé après qu’une équipe de spé­cia­listes a été mo­bi­li­sée au­tour de lui. Il bé­né­fi­cie d’un amé­na­ge­ment sur me­sure de ses ho­raires sco­laires.

pa­rents s’y op­posent. «Je suis mo­no­po­li­sée 24 heures sur 24 par cet élève, ex­plique l’en­sei­gnante. On ne parle que de lui, on passe notre temps dans des réunions avec psy, mé­de­cin, la di­rec­trice, les pa­rents… Mais rien ne se passe. C’est ubuesque.»

dif­fé­rent lorsque des adultes lui ont or­don­né d’ar­rê­ter ses agis­se­ments. Il a fal­lu l’in­ter­ven­tion d’une équipe plu­ri­dis­ci­pli­naire avec édu­ca­teur spé­cia­li­sé, in­fir­mière sco­laire, psy­cho­logue et mé­de­cin, et même de la po­lice, pour que la si­tua­tion s’apaise.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.