L’im­pé­rieuse né­ces­si­té de la po­li­tique

Le Matin Dimanche - - CHRONIQUES - Be­noît Gaillard

Les ré­centes mo­bi­li­sa­tions mas­sives et mon­diales ont sui­vi, et non pré­cé­dé, la si­gna­ture du fa­meux Ac­cord de Paris, qui avait sus­ci­té un large es­poir, mais dont la por­tée concrète avait été lar­ge­ment exa­gé­rée dans les comptes ren­dus mé­dia­tiques. De nom­breuses décisions prises dans des pays pour­tant si­gna­taires se sont char­gées de dé­mon­trer son ca­rac­tère en bonne par­tie dé­cla­ra­tif et non contrai­gnant.

La dés­illu­sion et la mé­fiance do­minent donc au­jourd’hui vis-à-vis de l’ac­tion po­li­tique en gé­né­ral. Les rap­ports de force par­le­men­taires sont oc­cul­tés, les res­pon­sa­bi­li­tés di­luées dans ce grand col­lec­tif que forment ceux qu’on ap­pelle un peu fa­ci­le­ment les po­li­ti­ciens. La consé­quence est pa­ra­doxale: d’une part, les exi­gences les plus net­te­ment ar­ti­cu­lées en di­rec­tion des élus sont soit d’une por­tée as­sez vague – comme celle de dé­cla­rer l’ur­gence cli­ma­tique – ou d’une am­pleur ré­duite – à l’image de la fa­meuse taxe sur les billets d’avion, que même ses dé­fen­seurs pré­sentent comme in­do­lore…

D’autre part, un dis­cours s’impose qui pré­sente comme les seules mesures vé­ri­ta­ble­ment ef­fi­caces celles qui se prennent à l’échelle in­di­vi­duelle. Dans cette op­tique, il ap­par­tient finalement à cha­cun de mo­di­fier ses choix de dé­pla­ce­ment, de consom­ma­tion, d’achat, ou d’ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle, puis d’es­sayer de convaincre les autres d’en faire de même.

Cette ap­proche est à pro­pre­ment par­ler épui­sante. Elle nous somme, à tout mo­ment, de te­nir compte avant chaque dé­ci­sion, au mo­ment de faire ses courses, de com­man­der au res­tau­rant, ou de pla­ni­fier ses va­cances, d’une mul­ti­tude de pa­ra­mètres dif­fi­ciles à maî­tri­ser. Pire, l’ad­di­tion de gestes ponc­tuels, aus­si jus­ti­fiés soit-il, laisse cha­cun dans une os­cil­la­tion per­pé­tuelle entre l’im­pres­sion déses­pé­rante de n’avoir ap­por­té qu’une contri­bu­tion dé­ri

Hors de l’ac­tion col­lec­tive, point de réel sa­lut

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.