Le Luxem­bourg pour­rait rendre les trans­ports pu­blics gra­tuits

La pro­po­si­tion fi­gure dans l’ac­cord de coa­li­tion du nou­veau gou­ver­ne­ment. Sa mise en oeuvre crée tou­te­fois des in­quié­tudes chez les syn­di­cats du pays

Le Temps - - INTERNATIONAL -

Le Luxem­bourg pour­rait de­ve­nir le pre­mier pays eu­ro­péen à ins­tau­rer la gra­tui­té des trans­ports pu­blics sur l’en­semble de son ter­ri­toire.

L’ac­cord de coa­li­tion du nou­veau gou­ver­ne­ment en place de­puis mer­cre­di et di­ri­gé par le li­bé­ral Xa­vier Bet­tel men­tionne que «la gra­tui­té des trans­ports pu­blics se­ra in­tro­duite sur le ter­ri­toire du Grand-Du­ché de Luxem­bourg du­rant le pre­mier tri­mestre 2020». Ce­la concerne les trains, bus et le tram qui roule dans la ca­pi­tale.

En 2016, plus de 100 mil­lions de pas­sa­gers ont uti­li­sé les trans­ports pu­blics dans ce pe­tit pays pros­père de 600000 ha­bi­tants.

Se­lon le mi­nis­tère char­gé des Trans­ports, le coût d’ex­ploi­ta­tion des trans­ports pu­blics s’élève à 491 mil­lions d’eu­ros (554 mil­lions de francs) au Luxem­bourg et les ventes de ti­ckets et d’abon­ne­ments rap­portent 40 mil­lions d’eu­ros (45 mil­lions de francs) par an.

Mais ces ventes gé­nèrent aus­si des em­plois et le pro­jet gou­ver­ne­men­tal sus­cite dé­jà l’in­quié­tude puisque les gui­chets se­raient ap­pe­lés à fer­mer.

«Tant que ce n’est pas cla­ri­fié, on ne peut pas ac­cep­ter ce­la», a dé­cla­ré Georges Merenz, pré­sident du FNCTTFEL-Landesverband, prin­ci­pal syn­di­cat de trans­ports au Grand-du­ché.

Il sou­ligne aus­si que la me­sure ne pro­fi­te­ra pas aux ha­bi­tants des zones ru­rales, et s’in­ter­roge sur son ap­pli­ca­tion aux tra­vailleurs fron­ta­liers qui em­pruntent les trans­ports en com­mun. Le Luxem­bourg compte 190000 tra­vailleurs fron­ta­liers, qui vivent pour la moi­tié en France, et pour un quart en Al­le­magne ain­si qu’en Bel­gique.

Une ren­contre est pré­vue lun­di entre ce syn­di­cat et le mi­nistre char­gé de la Mo­bi­li­té et des Tra­vaux pu­blics, l’éco­lo­giste Fran­çois Bausch.

Au Luxem­bourg, 17% des tra­jets sont ef­fec­tués en trans­ports pu­blics, une part si­mi­laire à la moyenne eu­ro­péenne, se­lon Eu­ro­stat.

«Tant que ce n’est pas cla­ri­fié, on ne peut pas ac­cep­ter ce­la»

GEORGES MERENZ, PRÉ­SIDENT DU FNCTTFEL-LANDESVERBAND

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.