La sé­rie «Au nom du père», ar­canes da­nois

Le Temps - - ÉCRANS - N. DU. ▅

◗ En fait, Au nom du père (Ride upon the Storm, en titre in­ter­na­tio­nal) com­mence comme Bor­gen: par un débat élec­to­ral. Dans la sé­rie po­li­tique de na­guère, Bir­gitte Ny­borg, pré­si­dente des cen­tristes, af­fron­tait son op­po­sant sur un pla­teau TV. Dans Au nom du père, qu'Arte montre ces jours (et en rat­tra­page ou DVD), Jo­hannes (Lars Mik­kel­sen), pas­teur d'une pa­roisse de Co­pen­hague, débat, de ma­nière fron­tale et contra­dic­toire, avec quelques ad­ver­saires, dont une femme qui, au fi­nal, le bat pour l'ob­ten­tion du poste de res­pon­sable des églises de la ville.

Cette femme s'ap­proche du cha­ris­ma­tique fils de Jo­hannes, Au­gust, le­quel veut sur­tout ac­com­plir son ser­vice mi­li­taire, quitte à être en­voyé dans les troupes da­noises au Moyen-Orient, dont il re­vient trau­ma­ti­sé. Pen­dant ce temps, le frère, vi­lain ca­nard du clan, rate son di­plôme aca­dé­mique. Il a même pla­gié.

Le scé­na­riste et pa­tron de res­tau­rant Adam Price a conçu Au nom du père, et une fois en­core, on est sur­pris. Bor­gen s'ins­pi­rait de la fic­tion po­li­tique amé­ri­caine

A la Mai­son-Blanche, Adam Price ne s'en est ja­mais ca­ché. Là, il pro­pose un feuilleton plus mar­qué en­core par les ins­ti­tu­tions da­noises, et par celle qui est sans doute la plus sen­sible: la re­li­gion. Sen­sible, parce que le Da­ne­mark, comme tout autre pays mo­derne, vit à la fois le bras­sage des po­pu­la­tions et le choc des ex­tré­mismes de la foi.

Au nom du père ra­conte les ten­sions crois­santes entre le père, plon­geant dans l'al­cool après sa re­lé­ga­tion, et les deux fils aux tra­jec­toires si op­po­sées. Entre ces his­toires fa­mi­liales li­vrées sans mode d'em­ploi, cette ins­crip­tion dans des cadres ins­ti­tu­tion­nels da­nois et la pré­sence du spi­ri­tuel, le feuilleton laisse les cu­rieux se dé­brouiller. C'est exac­te­ment ce que cer­tains ont pu craindre aux dé­buts de Bor­gen: cette his­toire co­pen­ha­guoise ne dé­pas­se­ra ja­mais les ri­vages de ses ca­naux. On sait ce qu'il en a été.

(DR DRA­MA)

Lars Mik­kel­sen en pas­teur tour­men­té.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.