Une ini­tia­tive por­teuse de cré­di­bi­li­té

Le Temps - - DÉBATS - JA­CKY BRANDT, BULLE, PA­TRON À LA RE­TRAITE

Avec l’ini­tia­tive po­pu­laire pour des mul­ti­na­tio­nales res­pon­sables, il est ques­tion de di­gni­té hu­maine. Elle com­bat les condi­tions de tra­vail dé­plo­rables et l’ex­ploi­ta­tion des en­fants et des adultes, en l’ab­sence de pro­tec­tion cor­po­relle, sa­ni­taire et sé­cu­ri­taire. Ce­ci au­tant dans les mines, les plan­ta­tions que sur les lieux de fa­bri­ca­tion (tex­tile) et de pro­duc­tion élec­tro­nique. Ces en­tre­prises sont ju­ri­di­que­ment des so­cié­tés dont le siège est en Suisse. Leurs pra­tiques peuvent avoir une in­fluence, aus­si bien po­si­tive que né­ga­tive, sur l’image et la re­nom­mée de notre pays. L’ini­tia­tive pro­pose une so­lu­tion: les firmes sont te­nues d’iden­ti­fier les risques de vio­la­tion des stan­dards in­ter­na­tio­naux en ma­tière de droits de l’homme et de pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment qu’im­pliquent leurs ac­ti­vi­tés. Elles doivent prendre des me­sures ap­pro­priées pour les évi­ter (de­voir de di­li­gence). Pour­quoi la ré­pu­ta­tion de la place éco­no­mique de notre pays de­vrait-elle conti­nuer d’être sa­lie par des scan­dales im­pli­quant une mul­ti­na­tio­nale? Celle-ci pour­rait être te­nue de payer ré­pa­ra­tion à une vic­time, s’il est prou­vé qu’elle n’a pas pris toutes les me­sures pour re­mé­dier au dom­mage. Il est urgent de re­mettre l’éco­no­mie au ser­vice de l’homme. Dans mon en­tre­prise, le fac­teur hu­main te­nait une im­por­tance égale à celle du pro­fit. Il est à re­le­ver qu’une cen­taine de PDG suisses viennent de consti­tuer un co­mi­té éco­no­mique de sou­tien à l’ini­tia­tive (Eco­no­mie pour des en­tre­prises res­pon­sables). Lors de la vo­ta­tion, pro­ba­ble­ment dé­but 2020, le oui du peuple pour­rait confor­ter la cré­di­bi­li­té de la Suisse.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.