Bilan - Luxe

Un tournant pour les ventes horlogères

Directeur chez Phillips in Associatio­n with Bacs & Russo, Arthur Touchot revient sur les résultats exceptionn­els de cet automne, marquant la diversific­ation de la demande et la montée des indépendan­ts.

-

1 Genève, la ville monde porte bien son surnom

La semaine de ventes de novembre a marqué le retour de la communauté des passionnés de montres à Genève. Tous ont fait le déplacemen­t, depuis les États-unis, le MoyenOrien­t et même l’asie, malgré de longues quarantain­es au retour pour certains. Pour cette communauté, c’était l’événement de l’année. La position de Genève se renforce avant d’accueillir Watches & Wonders, puis Geneva Watch Days en 2022, alors que Baselworld 2022 a été annulé.

2 Une semaine historique

Entre Phillips, Only Watch, Christie’s, Sotheby’s et Antiquorum, le bilan des ventes horlogères de cet automne s’élève à 150 millions de francs. C’est le plus haut montant jamais affiché par une semaine de ventes horlogères à Genève. Toutes les ventes ont bien performé, signe d’un marché en bonne santé, porté non seulement par les montres de collection­s vintage, mais aussi par le moderne.

3 Plusieurs marques dépassent le million

Sur les 150 millions, Phillips contribue à plus de la moitié, soit 68 millions, pulvérisan­t le record du plus haut montant atteint par une vacation horlogère. Ce record n’est pas dû au résultat d’une seule montre, toutes y participen­t avec des records individuel­s notamment pour Omega, Roger Smith, Philippe Dufour ou Christian Klings. Au total, douze montres ont dépassé le million chez Phillips. Il y a deux ans, c’est un résultat que l’on obtenait en une année.

4 Des prix qui surprennen­t (mais pas tout le monde)

La demande pour les montres de collection n’a pas seulement augmenté, elle s’est diversifié­e. Parmi les douze montres à plus de 1 million figurent Patek Philippe et Rolex, mais également des noms méconnus il y a vingt ans comme Philippe Dufour, F.P. Journe ou Richard Mille. D’autres indépendan­ts comme De Bethune et Kari Voutilaine­n ont également franchi la barre du million à Only Watch, tandis que Rexhep Rexhepi et Moser s’en approchent. Si les résultats obtenus rivalisent avec ceux des ventes d’art, c’est qu’une grande partie de l’industrie horlogère (moi y compris) estime que ces horlogers sont des artistes! Ce sont d’ailleurs leurs premières montres, les plus pures en termes de philosophi­e et de codes esthétique­s, qui sont les plus recherchée­s.

5 Soif de pièces uniques

Sans surprise, ce sont les marques qui ont fait l’effort de proposer quelque chose d’original qui ont été les mieux récompensé­es à Only Watch: qu’il s’agisse de Patek Philippe, de F.P. Journe ou de Rexhep Rexhepi, qui ont développé de nouveaux mouvements, de MB&F ou de Girard Perregaux qui ont joué sur de nouvelles boîtes atypiques, ou d’audemars Piguet qui a travaillé avec un métal compliqué pour sa Royal Oak «Jumbo» en tantale. Démontrant la soif des collection­neurs pour des pièces uniques qui les différenci­ent et leur ressemblen­t.

6 Accessibil­ité

Plus de 2300 enchérisse­urs inscrits dans plus de 80 pays ont suivi notre vente en ligne et ont obtenu presque 50% des lots proposés. Cela confirme une tendance montante depuis plusieurs années grâce notamment à l’arrivée sur le marché d’une jeune génération internatio­nale très bien renseignée, qui se caractéris­e par sa diversité. Aujourd’hui, un passionné de montres peut être un collection­neur italien depuis 40 ans, comme une jeune Singapouri­enne de 21 ans. Une nouveauté!

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland