A la re­cherche des fan­tômes du Cap Ar­co­na

Sept - - Sommaire -

don­né quelque chose. Je le vis de ma­nière po­si­tive, en me di­sant que c’est grâce à eux, mes deux don­neurs, ce­lui de la moelle os­seuse et ce­lui des pou­mons, que je vis et dès que je fais quelque chose d’ex­cep­tion­nel, je les re­mer­cie en mon for in­té­rieur comme quand j’ai sauté en pa­ra­chute. Je le fais aus­si pour eux » , tient- elle à rap­pe­ler.

Sa vie pri­vée de­meure plus com­plexe. « Je me suis sé­pa­ré de mon com­pa­gnon peu de temps après cette épreuve. Notre couple n’a pas sup­por­té. Cette vie amou­reuse est dif­fi­cile à gé­rer. Au­jourd’hui je suis seule, si je me ré­ins­talle dans une vie de couple, j’ai peur que ça re­com­mence. Je n’ai pas en­vie de re­faire vivre ça à quel­qu’un. J’ai souf­fert, mais je sais que mon an­cien com­pa­gnon a beau­coup souf­fert aus­si. Je sais per­ti­nem­ment que la greffe ne dure pas toute une vie même si je n'es­père qu’une seule chose au­jourd’hui, c’est qu’elle dure le plus long­temps pos­sible. Mais je suis tout à fait consciente que ça peut évo­luer», laisse-t-elle en­tendre pu­di­que­ment, en­fon­cée dans son ca­na­pé.

Ka­rine ne s’at­tarde pas da­van­tage. Elle sait que sa vie est une course contre la montre et elle veut jouir de chaque ins­tant. Dans quelques se­maines, un dé­fi l’at­tend. Un nou­veau cham­pion­nat du monde de trans­plan­tés en Es­pagne. Pour cou­rir, res­pi­rer, es­pé­rer. Vivre tout sim­ple­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.