Orion, Pé­gase et Si­rius sont les nou­veaux Noc­tam­bus

Tribune de Geneve - - 20 SPORTS - Ca­ro­line Zum­bach

Des noms de constel­la­tions rem­pla­ce­ront les nu­mé­ros des cé­lèbres bus noc­turnes A par­tir du 11 dé­cembre, les fê­tards fe­raient bien de ne pas être dans la lune s’ils veulent re­joindre leur lit. Toutes les lignes des Noc­tam­bus chan­ge­ront cette nuit- là d’ap­pel­la­tion. Elles por­te­ront des noms de constel­la­tions.

Ter­mi­né donc le N3, le N6 ou le N67. Ils se pré­nom­me­ront ligne NO (Orion), ligne NS (Si­rius) ou ligne NC (Cas­sio­pée). Le but de ce chan­ge­ment n’est pas de sim­pli­fier la vie des ha­bi­tués mais sim­ple­ment de pas­ser à des ap­pel­la­tions à deux lettres. «C’est pure- ment tech­nique, in­dique Sil­via Cle­men­ti, di­rec­trice ad­jointe de l’as­so­cia­tion Noc­tam­bus. Afin d’être com­pa­tibles avec la fu­ture ap­pli­ca­tion iphone, nous de­vions trou­ver des noms de lignes com­por­tant deux ca­rac­tères au maxi­mum.» Si les ho­raires des TPG su­bissent dès le 11 dé­cembre de fortes mo­di­fi­ca­tions, ce ne n’est pas le cas des Noc­tam­bus, qui gardent leur grille ho­raire.

Ces chan­ge­ments ne de­vraient pas ter­nir le suc­cès du ser­vice noc­turne qui fête ses 6 ans cette an­née. «Notre clien­tèle n’a pas ces­sé d’aug­men­ter de­puis notre créa­tion», se ré­jouit la vice-pré­si­dente. Le rap­port de fré­quen­ta­tion 2010 confirme ce suc­cès. Plus de 577 000 per­sonnes ont uti­li­sé ces lignes en une an­née. Ceci re­pré­sente plus de 11 000 us a g e r s t r a ns port é s c haque week-end dans toute l’ag­glo­mé­ra- tion fran­co-val­do-ge­ne­voise. Le ré­seau ur­bain pro­gresse ain­si de 6% et le ré­gio­nal de 15%.

Un jo­li score pour l’as­so­cia­tion, dont les bus sillonnent tout le can­ton ain­si que La Côte vau­doise jus­qu’à Gland. Le ré­seau s’est é g a l e ment é t e ndu à la France voi­sine ces deux der­nières an­nées. Il des­sert dé­sor­mais An­ne­masse, Di­vonne-les-bains et Saint-ge­nis-pouilly.

Les res­pon­sables des Noc­tam­bus s’at­tellent dé­sor­mais à adap­ter les tra­cés afin de mieux des­ser­vir les nou­veaux lieux de vie noc­turnes du can­ton. Ils ré­flé­chissent éga­le­ment à la pos­si­bi­li­té de pro­lon­ger le ré­seau jus­qu’à Saint- Ju­lien- en- Ge­ne­vois.

Les nou­veaux noms des lignes sont pré­vus pour le 11 dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.