Hom­mage à la pié­tonne dé­cé­dée aux Eaux-Vives

Cho­qués par ce drame, des ha­bi­tants du quar­tier ont al­lu­mé des bou­gies et dé­po­sé des fleurs ven­dre­di à l’en­trée du parc La Grange

Tribune de Geneve - - GENÈVE - @Xa­vierLa­fargue

Ils étaient une pe­tite di­zaine. Des ha­bi­tants des Eaux-Vives qui se sont réunis à l’en­trée du parc La Grange, tôt ven­dre­di ma­tin. Ils ont al­lu­mé des bou­gies et dé­po­sé des fleurs, en mé­moire de la pié­tonne de 27 ans, étu­diante en mé­de­cine, qui a per­du la vie sa­me­di pas­sé, ren­ver­sée par une voi­ture re­mon­tant l’ave­nue William-Favre.

L’ac­ci­dent est sur­ve­nu à 18 h 30 une cen­taine de mètres plus haut que l’en­trée du parc. L’au­to­mo­bi­liste avait un taux d’al­cool os­cil­lant entre 1,2 et 1,3‰ peu après les faits. L’homme est pré­ve­nu d’ho­mi­cide par né­gli­gence. Son pas­sa­ger est lui aus­si pré­ve­nu, pour com­pli­ci­té de conduite en état d’ivresse (lire notre édi­tion d’hier). «Dans le quar­tier, beau­coup de gens ont été très cho­qués par cet ac­ci­dent, ex­plique Syl­vain Thé­voz, qui ha­bite à deux pas de l’ave­nue William-Favre. Nous ne connais­sions pas la vic­time, mais ce drame nous a vrai­ment mar­qués», pour­suit le dé­pu­té so­cia­liste au Grand Con­seil.

Ce mo­ment de re­cueille­ment, très digne, a du­ré une de­mi­heure. Jean, qui ha­bite les EauxVives de­puis une qua­ran­taine d’an­nées, a lu un poème de sa com­po­si­tion et joué un pe­tit mor­ceau de flûte. La fa­mille de la dé­funte n’a pas sou­hai­té se dé­pla­cer, mais «nous avons re­çu deux mes­sages de leurs proches, nous re­mer­ciant de notre dé­marche», sou­ligne Syl­vain Thé­voz.

«Nous te­nions à faire part de notre tris­tesse, et ex­pri­mer aus­si notre co­lère, en­chaîne-t-il. Cette rue est dan­ge­reuse, comme beau­coup d’autres aux Eaux-Vives où la cir­cu­la­tion est dense.» Bien qu’elle soit très fré­quen­tée à cer­taines heures, l’ave­nue WilliamFavre est en ef­fet peu éclai­rée, étroite et bor­dée de voi­tures sta­tion­nées qui ajoutent à la mau­vaise vi­si­bi­li­té. Quant aux pas­sages pour pié­tons, ils sont rares. L’en­quête de po­lice dé­ter­mi­ne­ra si ces élé­ments ont eu une in­fluence sur l’ac­ci­dent mor­tel.

«Nous es­pé­rons que ces fleurs et ces bou­gies in­ter­pel­le­ront les au­to­mo­bi­listes pas­sant par ici, et que ce­la les in­ci­te­ra à le­ver le pied et à re­dou­bler d’at­ten­tion», conclut Syl­vain Thé­voz.

Cé­ré­mo­nie très digne, ven­dre­di, à l’en­trée du parc La Grange.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.