Trois bra­queurs pré­su­més d’un dia­man­taire ar­rê­tés

Le trio est sus­pec­té de la sé­ques­tra­tion d’un Ge­ne­vois. Une vi­déo sur You­Tube a fait avan­cer l’en­quête

Tribune de Geneve - - Genève - Lu­ca Di Ste­fa­no @Lu­caDiS­te­fa­no10

Un an et de­mi après le bra­quage violent d’un dia­man­taire au cen­tre­ville de Ge­nève, la po­lice fran­çaise pour­rait avoir mis la main sur deux des agres­seurs en­re­gis­trés par les ca­mé­ras de vi­déo­sur­veillance de la vic­time ain­si que sur un de leurs com­plices, an­nonce le journal «Le Pa­ri­sien».

En fé­vrier, le sus­pect nu­mé­ro 1 et cer­veau de ce bra­quage avait dé­jà été ar­rê­té en Al­gé­rie. Se­lon di­verses sources ju­di­ciaires, il s’agi­rait d’un homme ra­di­ca­li­sé et fi­ché S dans l’Hexa­gone. En fuite dans son pays d’ori­gine, le tren­te­naire au­rait fait le ré­cit de ses «ex­ploits» à des ha­bi­tants de son vil­lage. Peu de temps après, la po­lice al­gé­rienne a pro­cé­dé à son ar­res­ta­tion.

Le vol à main ar­mée du dia­man­taire ge­ne­vois re­monte au 13 mars 2017. Il avait été sur­pris à son do­mi­cile de Co­lo­gny par trois hommes en­ca­gou­lés. Puis, sous la me­nace d’un pis­to­let et d’une gre­nade, trans­por­té dans les lo­caux de sa so­cié­té au centre-ville. Ses agres­seurs l’ont contraint à leur ou­vrir les portes de la salle des coffres. Pre­nant un grand nombre de pré­cau­tions pour ne pas lais­ser de traces – ils por­taient des gants, des écharpes sur le vi­sage et ont cou­vert les lieux de mousse d’ex­tinc­teur après leur pas­sage – ils se sont em­pa­rés de pe­tits dia­mants blancs d’une va­leur de 17 mil­lions de francs. Puis ont en­fer­mé le pa­tron de la so­cié­té dans le coffre d’une voi­ture avant de l’aban­don­ner en pleine na­ture.

Cette af­faire avait fait grand bruit, no­tam­ment en rai­son d’un avis de re­cherche inédit. Dans le cadre d’une com­mis­sion ro­ga­toire in­ter­na­tio­nale, la po­lice belge avait réa­li­sé et pos­té sur You­Tube une vi­déo à par­tir des images de vi­déo­sur­veillance. Cer­tains dé­tails mor­pho­lo­giques au­raient per­mis l’iden­ti­fi­ca­tion des sus­pects. Quatre hommes en tout sont au­jourd’hui sous les ver­rous. Ils se­ront ju­gés en France et en Al­gé­rie «Ce dé­noue­ment est le ré­sul­tat du tra­vail ex­cep­tion­nel des po­lices suisse, fran­çaise et belge», se fé­li­citent Mes Phi­lippe Grum­bach et Ro­bert As­saël, avo­cats du dia­man­taire ge­ne­vois. Quant aux dia­mants, ils n’ont pas pu être re­trou­vés.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.