La Rus­sie an­nule sa pré­sence of­fi­cielle à Da­vos

Ros­con­gress an­nonce la fer­me­ture de la Mai­son de la Rus­sie, suite à la mise à l’écart de trois oli­garques

Tribune de Geneve - - Économie - Pierre-Alexandre Sal­lier

L’an­nonce sonne comme la con­fir­ma­tion d’un boy­cott russe du som­met de Da­vos, à cinq se­maines de son ou­ver­ture. La Fon­da­tion Ros­con­gress a in­di­qué jeu­di qu’elle «an­nu­lait les pré­pa­ra­tifs pour les évé­ne­ments d’af­faires de la Mai­son de la Rus­sie à Da­vos». Lieu phare du World Eco­no­mic Fo­rum (WEF), cette de­meure de quatre étages tient lieu de ré­si­dence of­fi­cielle au pays du­rant l’évé­ne­ment.

Ros­con­gress, l’en­ti­té char­gée du Som­met éco­no­mique de Saint-Pé­ters­bourg, jus­ti­fie ce re­trait par «les res­tric­tions à la par­ti­ci­pa­tion d’hommes d’af­faires russes» au WEF. Le mois der­nier, An­dreï Kos­tine, le pré­sident de la banque VTB, le ma­gnat de l’alu­mi­nium Oleg De­ri­pas­ka et l’in­dus­triel Vik­tor Vek­sel­berg – tous pla­cés sur liste noire par Wa­shing­ton – ont été dé­cla­rés per­so­na non gra­ta pour l’édi­tion 2019. «En pre­nant cette dé­ci­sion, les or­ga­ni­sa­teurs du WEF ont in­vo­qué des ex­cuses gro­tesques et né­fastes, sa­pant les fon­de­ments de la co­opé­ra­tion entre mi­lieux d’af­faires qu’ils ont mis des dé­cen­nies à for­ger», dé­nonce Ros­con­gress. Le pre­mier mi­nistre Med­ve­dev avait pré­ve­nu le 13 no­vembre que si la dé­ci­sion était main­te­nue, l’en­semble des of­fi­ciels et des grands pa­trons du pays pour­raient faire l’im­passe sur le WEF.

Hier à Ge­nève, les or­ga­ni­sa­teurs du som­met ne sou­hai­taient pas ré­agir à cette an­nonce. L’an der­nier, sur les 3000 par­ti­ci­pants du WEF, 67 ve­naient de Rus­sie – moins de dix fois la pré­sence amé­ri­caine. Un chiffre qui ne dit pas le rôle-clé qu’au­ra joué la sta­tion gri­sonne dans la quête de lé­gi­ti­mi­té in­ter­na­tio­nale des oli­garques russes. Dmi­tri Med­ve­dev y était ve­nu en 2013, quatre ans après Vla­di­mir Pou­tine.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.