Le per­son­nel de la mis­sion du Ga­bon a en­fin été payé

Les em­ployés de cette re­pré­sen­ta­tion afri­caine à l’ONU ne re­ce­vaient plus leur sa­laire de­puis juillet

Tribune de Geneve - - Genève - Ri­chard Étienne @RiE­tienne

Le per­son­nel de la mis­sion per­ma­nente du Ga­bon au­près des Na­tions Unies à Ge­nève a fi­na­le­ment été payé. Les sept em­ployés, qui ne re­ce­vaient plus leur sa­laire de­puis le mois de juillet, ont fi­na­le­ment été ré­mu­né­rés ven­dre­di ma­tin. Six mois d’un coup, à la suite d’un ar­ticle de la «Tri­bune de Ge­nève» à ce su­jet en dé­cembre.

«Tous les sa­laires ont été payés», in­dique une porte-pa­role au té­lé­phone, l’am­bas­sa­drice étant ab­sente ven­dre­di. «Et tout est fait en sorte pour que ce­la ne se ré­pète pas.»

Les sa­laires ver­sés en re­tard, on connaît bien au sein de la mis­sion ga­bo­naise, mais ja­mais les cu­muls n’ont été aus­si im­por­tants que ces der­niers mois. Le Bu­reau de l’amiable com­po­si­teur (BAC) a été ame­né à in­ter­ve­nir. Cette struc­ture de mé­dia­tion, créée par le Con­seil d’État pour fa­ci­li­ter la ré­so­lu­tion de conflits de tra­vail où peuvent être im­pli­quées des per­sonnes bé­né­fi­ciant de l’im­mu­ni­té di­plo­ma­tique, était dé­jà in­ter­ve­nue à plu­sieurs re­prises ces der­nières an­nées.

La mis­sion per­ma­nente de la Suisse au­près des Na­tions Unies, la seule sus­cep­tible de le­ver une im­mu­ni­té, avait égale- ment été sol­li­ci­tée sans suc­cès.

En no­vembre 2018, des mau­vais payeurs de la mis­sion ga­bo­naise ont quit­té deux ap­par­te­ments du pas­sage Linck, aux Eaux-Vives, à la suite d’un ju­ge­ment pro­non­cé douze mois plus tôt par le Tri­bu­nal des baux et loyers.

Suite à l’ar­ticle de dé­cembre, une autre ré­gie a ap­pe­lé la «Tri­bune de Ge­nève» pour lui faire part de pro­blèmes si­mi­laires, et ré­cur­rents, vis-à-vis de ce client ces der­nières an­nées.

Une autre mis­sion d’Afrique cen­trale, qui payait ir­ré­gu­liè­re­ment ses em­ployés et ses fac­tures, a été ame­née à cor­ri­ger le tir suite à un ar­ticle de la «Tri­bune de Ge­nève». En juin 2017, la Ré­pu­blique de Gui­née équa­to­riale ne payait plus ses charges im­mo­bi­lières et avait une ar­doise de plu­sieurs di­zaines de mil­liers de francs. Des fac­tures qui ont ra­pi­de­ment été payées après pu­bli­ca­tion de l’ar­ticle.

En 2013, «20 mi­nutes» avait dé­jà si­gna­lé que la mis­sion onu­sienne de Gui­née équa­to­riale ne s’ac­quit­tait plus des charges de son lo­ge­ment. Quelques jours après la pu­bli­ca­tion de l’ar­ticle du quo­ti­dien gra­tuit, un membre de la mis­sion de cet État his­pa­no­phone d’Afrique cen­trale se pré­sen­tait de­vant la ré­gie avec une va­lise pleine de cash – 54 000 francs – pour s’ac­quit­ter de sa dette.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.