Por­té par une ligne de choc, l’Aigle vole à très haute al­ti­tude

Ge/Ser­vette est ir­ré­sis­tible de­puis huit matches et peut dire mer­ci à son pre­mier trio of­fen­sif qui tire l’équipe vers le haut

Tribune de Geneve - - Sports - Gré­goire Sur­dez

fai­sait bien long­temps que Lau­sanne HC, au­to­pro­cla­mé nou­vel ogre de LNA (mais qui at­tend tou­jours de fran­chir un tour de play-off), n’avait pas su­bi un tel as­saut en règle. Dans ce Mal­ley vi­lai­ne­ment re­bap­ti­sé 2.0, les Lions sont pour­tant re­dou­tables, por­tés qu’ils sont par un pu­blic digne de sa pré­ten­tion de «meilleur pu­blic de Suisse». La SO, la Sec­tion Ouest, rê­vait sans doute d’un autre ca­deau, elle qui a jo­li­ment fê­té, à coups de ti­fos, ses 25 ans.

Mal­po­li, Ge/Ser­vette n’a pas été un in­vi­té très res­pec­tueux. Il a mal­me­né (47 tirs à 22 en fa­veur des Ge­ne­vois) le fé­brile San­dro Zur­ki­chen, peu à son avan­tage dans un cos­tume de gar­dien N° 1 beau­coup trop grand pour lui. Le 6e et der­nier der­by lé­ma­nique de la sai­son ré­gu­lière (car il n’est pas im­pos­sible que les deux équipes se re­trouvent en play-off ou dans le tour de clas­se­ment des play-out!) a com­plè­te­ment été do­mi­né par les Aigles.

Une claque sal­va­trice

Qu’elle sem­blait loin la claque re­çue le 7 dé­cembre der­nier. «Et pour­tant, elle nous a sans doute fait du bien, ana­lyse Noah Rod, ca­pi­taine gre­nat tout sou­rire après une séance de tirs au but vic­to­rieuse. Elle a consti­tué un dé­clic et a pro­vo­qué une prise de conscience de l’ur­gence de la si­tua­tion. On s’est mis à faire tout un pe­tit peu mieux et ce­la nous a per­mis de re­prendre confiance et de ga­gner des matches im­por­tants comme ce­lui de ce soir (ndlr: sa­me­di).»

Il est vrai que mal­gré une em­prise sur le jeu, les Aigles se sont fait pié­ger trois fois contre le cours du jeu. Me­nés de deux lon­gueurs à la mi-match, ils n’ont pas pa­ni­qué, conscient qu’à force de dan­ser sur le ventre des Lions, le vent fi­ni­rait par tour­ner. C’est tout d’abord Tim Bo­zon, li­bé­ré de­puis son dou­blé face à Da­vos, qui a ré­duit le score. De quoi sou­li­gner l’ex­cellent bou­lot four­ni par ce 4e bloc com­po­sé par ailleurs de John Fritsche et Eliot Ber­thon.

C’est en­suite lo­gi­que­ment la ligne de choc des Aigles qui a mis sa patte sur le match. On veut bien sûr Mal­ley 2.0, 6700 billets ven­dus.

Ar­bitres: MM. Sa­lo­nen, Eich­mann; Ka­der­li, Pro­gin.

Buts: 7e Moy (No­da­ri) 1-0, 22e Win­gels (Win­nik, Kast) 1-1, 23e Frick (No­da­ri, Leone) 2-1, 32e Bert­schy (4c4) 3-1, 35e Bo­zon (Ber­thon, Win­gels) 3-2, 48e Töm­mernes (Win­gels, Jac­que­met) 3-3.

Tirs au but: Fritsche -, Her­ren 1-0, Ri­chard 1-1, Moy 2-1, Töm­mernes 2-2, Ge­naz­zi -, Win­gels -, Ke­nins -, Al­mond -, Em­mer­ton -, Moy -, Ri­chard 2-3.

Lau­sanne: Zur­kir­chen; Trut­mann, Gross­mann; Lind­bohm, Frick; No­da­ri, Ge­naz­zi; Bor­lat; Ver­min, Jef­frey, Bert­schy; Leone, Em­mer­ton, Ke­nins; An­to­niet­ti, Froi­de­vaux, Her­ren; Moy, In-Al­bon, Zang­ger; Tra­ber.

Ge­nève: Des­cloux; Jac­que­met, Töm­mernes; Vu­ko­vic, Mer­cier; Völl­min, Be­zi­na; Duf­ner; Wick, Al­mond, Rod; Win­gels, Ri­chard, Win­nik; Fritsche, Ber­thon, Bo­zon; Skille, Kast, Ru­bin; Maillard.

Pé­na­li­tés: 7x2’ contre Lau­sanne; 4x2’ contre Ge­nève.

Notes: Lau­sanne sans Bolt­shau­ser, Jun­land, Mit­chell (bles­sés), Schel­ling ni Ro­berts (sur­nu­mé­raires). Ge­nève sans Frans­son, Mar­tins­son, An­to­niet­ti, Bou­ma, Ro­my, Si­mek ni Douay (bles­sés). par­ler de cette tri­plette Win­gels, Ri­chard, Win­nik, aus­si ta­len­tueuse que com­plé­men­taire.

Ri­chard est ébou­rif­fant

Ce trois-là se sont trou­vés. C’est un ré­gal pour les yeux et un cau­che­mar pour les dé­fenses ad­verses. À la ba­guette, Tan­ner Ri­chard est à pro­pre­ment par­ler ébou­rif­fant de­puis plus d’un mois. En té­moignent son sang-froid et sa confiance lors de la séance de tirs au but (deux réus­sites). Sur sa gauche, Da­niel Win­nik ef­fec­tue un tra­vail ti­ta­nesque dans la créa­tion de l’es­pace pour ses com­pères. Il amène par ailleurs du poids et de la vi­tesse lors­qu’il conduit le puck. Pour com­plé­ter le ta­bleau, Tom­my Win­gels en­file les buts avec une ré­gu­la­ri­té af­fo­lante. Du ja­mais vu dans le camp gre­nat de­puis un cer­tain Ju­raj Kol­nik. «C’est un joueur ex­cep­tion­nel, avoue Noah Rod. Il en est à 9 buts en dix matches! Que dire de plus si­non qu’on peut re­gret­ter qu’il ait été bles­sé deux fois. Si­non, on peut se de­man­der où on en se­rait au­jourd’hui…»

L’Amé­ri­cain a en ef­fet connu une sa­crée poisse en se bri­sant la mâ­choire après 13 mi­nutes de jeu lors du match d’ou­ver­ture à Bienne. À peine re­ve­nu au jeu à la mi-no­vembre, il a en­suite été touCe­la ché à une che­ville lors dun match à Lan­gnau. Par ailleurs, l’ar­ri­vée d’un se­cond en­fant est ve­nue bou­le­ver­ser son quo­ti­dien. Comme in­té­gra­tion, on a connu mieux.

De re­tour dans l’ali­gne­ment en 2019, Win­gels était sans doute la pièce qui man­quait au puzzle pour don­ner un nou­vel élan aux Aigles. «Car toutes les équipes de haut ni­veau se doivent d’avoir des étran­gers do­mi­nants», re­lève jus­te­ment Noah Rod. Qui pointe aus­si «l’énorme bou­lot de Töm­mernes en dé­fense, re­ve­nu en­core plus fort après avoir lui aus­si été bles­sé (ndlr: à une épaule)».

C’est donc toute une ac­cu­mu­la­tion de fac­teurs qui au­to­risent Ge/ Ser­vette à re­gar­der vers le haut. En 2019, les feux sont au vert. Les étran­gers sont do­mi­nants (pour trois d’entre eux, Jack Skille étant Mon­sieur «est-Skille vrai­ment sur la glace?») Les deux gar­diens évo­luent à haut ni­veau et volent des points à l’ad­ver­saire. Et le jeu en su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique est ni plus ni moins que le meilleur de la ligue. Le sou­li­gner, c’est aus­si rap­pe­ler que par le pas­sé, le po­wer-play avait sou­vent sus­ci­té haus­se­ments de sour­cils et d’épaules.

À Mal­ley 2.0, per­sonne n’a trou­vé ça drôle. Et ça aus­si, ça fai­sait bien long­temps…

(1-0 2-2 0-1)

KEYSTONE

Tan­ner Ri­chard a ins­crit deux tirs au but pour of­frir une 8e vic­toire aux Aigles lors de leurs neuf der­niers matches.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.